Composition d’une assurance vie : Suravenir

assurance vie par internet

Une assurance vie est composée principalement d’obligations.

Voici un exemple avec Suravenir Rendement, un des contrats internet les plus répandus :

Composition-Suravenir

Il est également incroyable que la société Arkea, qui a une branche « Suravenir » dédiée à l’assurance vie, gère autant d’argent : 34 milliards d’euros d’encours en assurance-vie. Alors que Suravenir ne compte que 265 employés. Certes, ce genre de société sous traite son informatique, qui représente une grosse partie de ses dépenses. Les centres d’appels, les traitements des demandes de remboursement, sont peut-être aussi sous-traitées ou mutualisées avec d’autres assurances du groupe Crédit Mutuel (CM-CIC détient ou plutôt chapeaute le Crédit Mutuel Arkea).

Ce fonds en euros Suravenir Rendement a un bon historique de rentabilité, il est présent dans de nombreux contrats internet. La raison est simple : depuis de nombreuses années, Arkea a décidé de proposer ses assurance-vie « en marque blanche ». Elles sont du coup distribuées par beaucoup de « Assurance vie internet ». La liste figure sur leur site suravenir.fr.

De nombreux distributeurs

Ainsi, on retrouve des grands nom de l’assurance-vie sur internet, et d’autres moins connus :

  • Crédit Mutuel Arkea (Bretagne, Sud-ouest, massif central) : forcément
  • Fortuneo : logique, Fortuneo est détenu par … Arkea
  • Des pure players internet : Hedios, Assurancevie.com, MonFinancier.com, ViePlus, CGP Entrepreneurs, Epargnissimo, Mon projet retraite, Patrimea, Mes-placements.fr, Altaprofits, Ethic Vie, Yomoni
  • Des grands noms de l’assurance, du courtage, et de la gestion d’actifs (dont une bonne partie sont d’autres filiales du groupe Arkea) : Fidelity, BPE, Novelia, Addamas, Primonial, Arkea Banque privée, Finorion, BPsis, Leasecom
  • Des acteurs du crédit : Banque accord, Financo

Suravenir clame avoir plus de 2 millions de contrats, assurance vie, habitation et auto confondues. Et un Chiffre d’affaire de 333 millions, soit plus d’un million par employé. Un chiffre qui ferait rêver n’importe quelle autre société, d’un domaine hors bancassurance bien sur.

La conclusion de tout cela, c’est que l’assurance vie par internet a été un très bon filon pour Suravenir : devenus « vendeurs de pelle lors de la ruée vers l’or », ils profitent de la montée en puissance de tous leurs distributeurs. Cela leur permet d’avoir une assurance-vie au profil innovant, avec moins d’obligations qu’ailleurs et un peu plus de valeurs immobilier et action. Des risques, jusqu’à présent payants.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *