De quelle banque dépend Hello Bank ?

Hello Bank a vu le jour en juin 2013 en France, et à quelques mois près, à la même date dans d’autres pays d’Europe. C’est donc une banque en ligne toute récente. Pourtant, à fin 2015, elle compte déjà 237 000 clients, rien qu’en France. Quel est son secret ? Très simple. C’est une filiale de BNP Paribas. Elle a été conçue, non pas comme le laissent entendre les communication de la BNP, comme une banque digitale.

Mais en fait, c’est une « agence virtuelle » de la BNP. C’est cela qui la distingue des autres banques en lignes comme ING Direct France ou Boursorama : si vous ouvrez un compte Hello Bank, vous recevez un RIB dont le code banque est celui de la BNP. Les contrats que vous pouvez souscrire en ligne, crédits, assurance vie et autres, sont exactement ceux de la BNP. Au point même, que les clients « historiques » de la BNP peuvent demander à voir leur compte « transféré » dans l’agence digitale. C’est cela qui explique en bonne partie la croissance très rapide du nombre de clients de Hello Bank.

Du marketing

C’est un très joli coup marketing. En fait, comme la Société Générale, la BNP avait déjà quelques années avant 2013, une « agence virtuelle ». C’est juste un coup de maître des marketeux, d’avoir décidé de créer une marque, un univers graphique, et toute une campagne de communication, à double langage :

  • Pour les gens plus âgés, plus réticents, on garde le « par BNP Paribas » dans le logo, on montre la force du groupe derrière le nom Hello Bank.
  • Pour les plus jeunes, attirés par les banques en ligne, on reprend les codes populaires de ces banques : carte bancaire gratuite, vocabulaire « jeune », axe stratégique sur les applications mobiles, les forums et l’internet. Tout cela c’est sûrement fait à coup de millions d’euros de développement informatique pour reconstruire tout un « front end », une couche de présentation, qui soit au goût du jour.

Pourtant, derrière, techniquement, on achète des produits de la BNP, avec les délais notamment de virement, les plafonds, les mauvais rendements des assurance vie, enfin tout le stock vieillot d’une banque mastodonte. C’est là un coup de génie marketing, qui a ses limites pour les vrais connaisseurs.

De Cortal à Hello

La BNP, historiquement, a toujours eu un train de retard sur l’internetisation de la banque. Leur porte-drapeau s’appelait Cortal Consors, mais le passage à une banque complète n’a jamais été fait : cette marque avait trop une connotation « boursicoteurs », même si elle proposait quelques placements et autres produits. Fin 2014, Cortal Consors, tout en continuant d’exister (pour combien de temps?) sous son nom propre, a été fusionné avec la BNP. Il est donc clair que toute la stratégie « digitale » de la BNP passe désormais par Hello Bank, qui sert de laboratoire pour tester les technologies qui seront ensuite étendues à tout le groupe et à tous les clients « traditionnels ».

Nous l’avons déjà dit : Hello Bank n’est pas une vraie banque en ligne. Mais la puissance de BNP-Paribas permet de faire illusion.

BNP et le Nouvel Ordre Mondial

Vous n’êtes pas sans savoir, notamment si vous êtes familiers du blog de M. Jovanovic, que la BNPP est la plus grosse banque de France, un vrai état dans l’état, et que c’est une des banques les plus impliquées dans la construction d’un « nouvel ordre mondial », c’est à dire d’un gouvernement planétaire unifié. Dans la situation actuelle de bruits de botte, à vous de savoir si cela est un point positif ou négatif pour votre choix de banque en ligne. Pensez bien à qui vous voulez donner vos économies.


One thought on “De quelle banque dépend Hello Bank ?”

  1. Je pense que la création de banques en ligne est une bonne initiative ! Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, ils peuvent gérer leurs économies en se connectant. Cependant, il faut bien choisir sa banque en ligne comme tu le dis ! Article intéressant 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *