Hello Bank : vraie banque en ligne ?

Entièrement possédée par BNP Paribas, la nouvelle banque en ligne Hello bank! vient directement concurrencer le « quatuor magique » ING – Fortuneo – Monabanq – Boursorama – des banques 100% en ligne.
La filiation avec BNP est d’ailleurs volontairement mise en avant, comme pour capitaliser sur le renom de la plus grosse banque française, et rassurer les utilisateurs sur la pérennité de l’entreprise.

L’offre de Hello

L’offre de produits est très classique : compte bancaire avec carte gratuite (mais il s’agit d’une visa, pas d’une Mastercard et pas d’une gold), Livret d’épargne à 2% brut, Livret A, LDD et PEL, Livret Jeune, CEL, Assurance vie. Et une application mobile.

Mais elle s’enrichit aussi d’offres moins communes chez ses concurrents :

  • PEA, Compte Titres appelé CIF
  • Assurance auto, habitation et prévoyance.
  • Support par forum à la manière de Joe Mobile
  • Crédit immobilier et consommation


Pour les produits réglementés comme les livrets A ou PEL, l’offre est évidemment classique. Il reste à voir si l’offre de crédits et de placements est plus intéressante que dans une banque traditionnelle. Et on est bien en peine de trouver une réponse en parcourant le site de Hello, il faut aller fouiller dans les PDF de conditions et de tarifs.

Avantages et dépenses

Commençons par les avantages :

  • 80 euros offerts pour l’ouverture d’un compte courant. La somme était de 50euros seulement au tout début du site vers juin 2013.
  • Conseillers disponibles du lundi au vendredi de 8h à 22h et le samedi jusque 18h.
  • Carte bancaire gratuite mais conditionnée à l’ouverture de compte : 1400 euros de revenu net par mois ou dépôt de 5000 euros. Il faut gagner 2200 eur/mois pour un compte joint. Ces sommes sont similaires aux montants demandés par ING par exemple.
  • Une carte Premier peut être donné gratuitement au lieu de la Visa Classic, mais c’est réservé aux revenus >2400 euros net par mois, c’est à dire des cadres. Plutôt radin comparé à ING qui la donne (la Gold) pour tout le monde.
  • Virement SEPA (=en zone euros) en ligne gratuits, comme l’exige désormais la loi
  • Chéquier gratuit
  • 3.25% pour le livret jeune
  • Certains retraits à l’étranger peuvent être gratuits grâce à l’accord « Global Alliance »  : cela concerne principalement les USA (Bank of America), le UK (Barclays) , l’Italie (BNL), l’Allemagne (Deutsche Bank), la Belgique (Fortis), le Canada (Scotiabank), l’Australie et Nouvelle Zélande (Westpac) et quelques autres pays où ces banques ont des DAB (notamment des filiales directes de la BNP en Afrique francophone).

Ensuite les tarifs glanés ça et là :

  • Paiement hors zone euro : 2.90% + 0.80eur. C’est très élevé
  • Retrait hors zone euro : 2.90% + 3 euros, soit 5.90euro pour un retrait de 100euros. C’est là aussi très élevé, compter seulement 2 euros avec ING par exemple.
  • Retrait payant à partir du 4e fait dans le mois sur un automate non BNP : 1 euro
  • Même avec la carte « Infinite » qui coûte une blinde (235eur par an), les retraits hors zone euro coûtent 2% + 1.50 euro, soit encore 75% de plus (pour une somme de 100 euros) que ING !!!
  • Virement émis vers l’international sur un mode de « frais partagés » : frais de 8.80eur en général + 13.90eur pour la commission de change
  • Versement initial minium de 300 euros. Apparemment la domiciliation des revenus n’est pas demandée (sans certitude).

Crédits et bourse : solide ou pas ?

Pour les offres immobilières, il apparaît évident qu’il s’agit d’une simple transposition de l’offre de la BNP, sans tenir compte du caractère « en ligne ». Il est d’ailleurs peu clair si la souscription se fait en ligne avec des scans et signature électronique, ou en renvoyant 152 000 papiers.
Ainsi nous avons pêle-mêle :

  • Frais de dossier pour un prêt immobilier standard: 250 eur (0 chez Boursorama) – Offerts jusqu’au 17 septembre.
  • Renégociation du prêt : 2% du capital restant du avec minimum de 630eur et maximum de 2100 eur.
  • Frais d’entrée sur l’assurance vie, jusqu’à 4.75% !!
  • Ordre de bourse à 7.30 euros (sauf si > 13 000 euros : 0,55% avec dégressivité selon le nombre d’ordres passés dans le trimestre, jusqu’à 0.44% si plus de 16 ordres. Mais bon qui fait des paxons d’ordres de 20 000 euros dans un trimestre ??)
  • Bourse étrangère : 16 euros + 0.48% + « frais de courtage facturés par les courtiers étrangers » (wow, nous adorons cette surprise qui est « calculée lors de la transmission de l’ordre », non on ne peut même pas savoir avant).
  • Droits d’entrée sur les OPCVM de la BNP ! (on aurait pu espérer qu’ils fassent un effort pour la souscription à leurs propres fonds, mais même pas). de 0.25% à 2.4% selon les fonds.
  • Bourse : droits de garde (de 0.08% à 0.28% par an) + frais de gestion du compte titre : on est loin des offres habituelles des banques en ligne sur la bourse.

Au final, si le design est résolument moderne, on dirait une application Windows 8 avec des carrés de partout, il s’agit purement d’un rebranding « marketing » de la partie en ligne déjà existante de la BNP. On a ajouté des coups de pinceaux et rendu la carte bancaire gratuite et hop, on croit concurrencer les vrais acteurs en ligne comme Boursorama et ING.

N’y allez pas !

C’est donc une déception, les tarifs sont plus cher que les autres banques en ligne, alors à moins que vous ne soyez déjà client de la BNP, et souhaitez profiter de la carte gratuite et des horaires de support élargis, vous n’avez pas de raison d’aller chez Hello Bank. D’autant que lors de premiers mois et d’après le forum du site lui-même, le traitement des dossiers a été laborieux et le chat surchargé.


One thought on “Hello Bank : vraie banque en ligne ?”

  1. Oui ça fait peur les frais. Mais au moins il se rattrape avec la prime de parrainage de 80€ 🙂

    edite: desole pas de lien vers votre parrainage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *