Small caps trading alias Fume est mauvais

Cet article se veut une mise en garde. En effet tout investisseur dans la valeur débutant cherche de bonnes sources d’informations, des analyses voire des conseils pertinents sur des société peu connues et peu suivies. C’est inhérent à la méthode, il faut sortir des sentiers battus et des analyses superficielles pour battre le marché.Or il existe un site, ou plutôt plusieurs sites détenus par un certains fume (fume boursorama@yahoo.com)En cherchant sur Google, nous en avons découvert plusieurs qui se lient les uns vers les autres sous divers pseudos, + des alias de noms de domaine, notamment :

fume.fr.nf,

fume.fr.free.fr
http://smallcapstrading.fr (« Small caps trading »)
fume.voila.net
smallcapstrading.blogspot.com/
letho90.over-blog.com/
Pseudos sur des forums notamment boursorama : letho90, fume, …
Ces sites sont tout simplement mauvais. Ils prétendent fournir des conseils éclairés et/ou désintéressés sur des petites entreprises, mais les mauvais résultats sont visibles ci-dessous. En effet ils génèrent par internet des mouvements d’achats consécutif au sien, lui vent au plus haut, mais cela désavantage les lecteurs du site.

Au vu des pertes pour certaines personnes qui ont suivi les conseils de Fume, on comprend la méfiance que certains lui vouent. Ce ne sont pas forcément des méchants administrateurs de sites payants contre le gentil justicier qui donne des conseils gratuits.
Mais plutôt des gens ayant perdu de l’argent à cause de Fume. D’ailleurs sur le site smallcapstrading.nf, il vent aussi (sur sa page tarif.php) des abonnements payants.

Exemples de mauvais résultats sur les conseils

Le 3 février 2012 à 9h18 la newsletter dit :

« La rédaction SCT a détecté une nouvelle opportunité d’achat sur la valeur HF (FR0000038531 – HF – Paris). Nous avons pris position à l’achat à 6.80€ pour 2000 titres avec un objectif de cours à 12.50€.
Risque d’investissement faible sous 10€ »

En réalité, en lisant l’historique de transactions que publie SCT à cette page (smallcaps.fr.nf, ou encore une copie ici : https://docs.google.com/open?id=0B9Z3U6V58katQUFBcDFsSEpTbnVSVHpWMWpxSXlRUQ), on se rend compte que les achats ont été faits entre le 26 janvier et le 3février. Bizarrement, SCT donne le « tuyau » plusieurs jours après avoir fait ses emplettes. Des lecteurs achètent après lui, les cours montent, et ils revend rapido. C’est exactement ce qui se passe, car les 3 000 titres sont revendus quelques jours après, les 6 et 7 février à une moyenne de 8.14e

Si SCT croyait à ses propres conseils, il n’aurait pas fait cela, vu comment on est loin des 12.50euros.
Or les résultats annuels étaient le 13 février, SCT a-t-il voulu profiter de la spéculation avant résultats pour faire un coup à court terme, tout en disant que c’est du long terme? Ce n’est pas honnête.

Raisonnement identique sur BND. Alors que le 9février SCT publie un article « BND :

valorisation boursière délirante, je renforce mes position et détenons 12 750 titre, objectifs 100% avant fin mars 2012″ (donc 10 euros).

Les titres achetés le 9 février sont revendus le jour même avec une plus-value de 8%. L’historique remontant au 29/09/2011 et le 1er conseil sur BND datant du 27/09, on ne voit pas d’autre achat de 9 750 titres, on ne sait pas s’ils existent vraiment mais en tout cas la phrase « Je me renforce » reste fausse puisque les titres sont revendus le même jour.
De plus, on lit au 3 février « nous détenons 3000 titres HF en portefeuille« . La conclusion est claire: Soit le reporting d’achat-vente est incomplet (où est l’achat des 9750 de plus? pourquoi ne sont-ils pas là le 3 février ?), soit le dernier article fait croire à une position long terme qui n’existe pas.

Pour Rodriguez, Fume met en avant un conseil du 19 janvier disant d’acheter à 3,50, et à 2.40.. et que le cours a passé les 4 euros.. mais il oublie de dire que le conseil d’achat a déjà été fait en septembre 2011 à 3,16; et surtout que ça a été un des rares bons conseils… Et qu’il ne l’a pas suivi lui-même, car dans son historique on ne voit sur Rodriguez que des AR intraday le 9 décembre 2011, puis rachat le 12 (30% plus cher que le prix de vente 3 jours plus tôt), puis idem intraday 22 décembre et 19-20 janvier.

Idem sur Geci international (article du 3 février) : « Rappel de l’analyse du 15 décembre 2011 lorsque Geci International valait 1.21€.  »
Mais Fume oublie de dire qu’il le conseille depuis l’été 2011 et une valeur de 2,44eur

Le 3 février : « Pour mémoire, conseillé sous 1.40€, je suis vendeur d’innate pharma à 2.20€. « . Faux, conseillé à 1.70 le 19 juillet pour la 1e fois, c’est sur à force de re conseiller la même valeur régulièrement, Fume finit par la conseiller à son prix le plus bas.. la stratégie du « conseil d’achat permanent » n’est pas honnête.

Dans ce même article, Fume/Letho se glorifie d’autres performances tronquées, notamment sur GECI, Acheter Louer… en oubliant de dire qu’il compare le prix actuel avec la plus basse de sa dizaine de recommandations à l’achat (qui sont peut-être 10 tentatives de gagner de l’argent en court-terme? faites vous votre propre idée en regardant son historique). La liste est longue : le 7 février, SCT conseille Qurius à l’achat.. là aussi il ne fait que de l’intraday pour gagner environ 5% soit ~2000 euros. Est-ce un hasard si les commentaires sont désactivés sur ce blog : des lecteurs pourraient faire remarquer que les liens vers des articles où, effectivement, l’action était deux fois moins chère, sont incomplets car ils oublient les liens de conseil d’achat où l’action était plus chère quelques semaines avant.

D’autres personnes ont critiqué Fume, comme ici : http://www.boursier.com/forum/thematique/bistrot/small-caps-trading-de-l-enfumage-i176123-2.html

Preuve de mauvais résultat sur l’historique

Une preuve que les conseils soit disant valeur de SCT/Fume/Letho sont mauvais, c’est par l’évaluation de ses performances sur ses conseils datant d’entre juin et septembre 2011.
Bien sur, on prend en compte la 1e date de conseil. Le résultat est consternant. Pendant que le CAC est stable (première moitié des conseils quand le CAC est à 3900, 2e moitié quand il est vers 3000, relevé des perfs le 13 février vers 3400pts, çà fait -13% pour une partie et +13% pour l’autre donc la perf devrait être nulle).

Et bien les conseils de SCT font un flop de 10%. Alors c’est sur à la longue, il finit par y avoir de vrais bons conseils dans la liste, mais pour la majorité le point d’entrée a été pris beaucoup trop haut (à un moment de forte hausse court terme en partie alimentée par la newsletter de Fume). Ou bien carrément en pleine chute. SCT a même en seulement 6 mois, deux de ses 24 conseils qui ont fait faillite !! Tu parles de conseils !

On retrouvera le fichier Excel récapitulant ces mauvais conseils de Fume ci-dessous :

Conclusion

Mieux vaut ne pas suivre les conseils de Fume, par contre vous avez de grandes chances que s’il s’intéresse à une small cap, c’est qu’elle dans une période très spéculative, et donc à éviter.

PS : il arrive que Fume supprime des articles de l’historique de son blog. Aussi pour faire l’historique des conseils, nous avons pris tous les mails reçus par abonnement à sa newsletter.


2 thoughts on “Small caps trading alias Fume est mauvais”

  1. Ca ne fait aucun doute, je trouve votre article encore trop gentil vis à vis des pitreries de ce type. Son site est autant pathétique que ne le sont ses performances. Vous oubliez de mentionner aussi que lui-même dans ses tentatives de « pump and dump » se plante littéralement et doit probablement subir de sévères pertes. J’avais fait l’exercice d’observer les transaction peua vant les conseils de « sa rédaction » et il se plante aussi pas mal. Quant à ses abonnés, je me demande si il y en a rééllement, j’imagine qu’il y a plus de nouveau entrants PP qui tombe sur son site public. Il a déjà eu des problèmes avec l’AMF mais à mon vis il a quelques troubles obsessionnels avec cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *