Crypto monnaies : méfiez vous des scams

bitconnect arnaque

De nombreux scams (arnaques) ont été créés dans le domaine des crypto-monnaies : c’est normal, lorsque les rapaces veulent faire des profits rapides, rien de mieux que les pigeonner !

En voici une liste loin d’être exhaustive :

Laser Online (devenu depuis : Guarding Online)

Laser online (laser.online) promet un rendement complètement délirant de 12% par jour. La promesse est complètement délirante, même si elle n’est valable que sur 12 jours, et les jours ouvrés. Certains utilisateurs jouent (avec de petites sommes qu’ils sont prêts à perdre) à investir sur laser : le site après 2 voire 3 mois, n’a pas encore plié bagages, sur ce qui est assez long pour une arnaque de type « pyramide de Ponzi ». Néanmoins, le site peut toujours disparaître à tout moment. Les HYIP (nom génériques des arnaques de type « Ponzi » promettant des rendements délirants de 2 ou 3% chaque jour.. voire 12% pour celui-ci) sont des produits d’arnaque qui n’ont pas besoin de parler de bitcoins pour être achetés par les rapaces. Le fait qu’elles prétendent désormais être liées à des crypto-monnaies, indique juste que le Bitcoin en ce moment est « hype ».

Dans le même lien, on lit que de nombreux autres HYIP ont fait faillite : Bitlake, trady.io, Microhash.. la liste est longue. Le « Laser » est juste drôle car il fait des pubs Google (visibles jusque sur le très sérieux site CoinMarketCap), a un design digne des années 90 et passe de la musique des années 80.. ils ont bien compris leur cible, des quadras nostalgiques en quête d’argent facile.. tout en prétendant ne pas être un Ponzi. Ahaha, le tout en dénonçant le fait que de nombreuses ICO (offres d’investissement initial dans une startup sous forme de tokens) sont des arnaques.. Les gars auront quand même aspiré plusieurs millions entretemps..

 

Les arnaques plus conventionnelles

blockchain-invest.fr cite une dizaine d’autres arnaques, qui, sans être aussi abruptes que des HYIP, sentent le « MLM » (le marketing multi-niveau) à plein nez; c’est un cousin des HYIP dans lequel, à la fin, il n’y a pas faillite : il y a juste des investisseurs auxquels on a promis, sans le garantir, un rendement faramineux, et qui n’ont rien. Pendant que les premiers possesseurs des tokens, les ayant revenus à temps, ont eux empoché tout l’argent.

Plexcoin – dénoncé par l’autorité des marches financiers du Québec, créé par un spécialiste du MLM, sans équipe technique ni whitepaper, promettant des rabais et rendement mirifiques en milliers de pourcents.. cette ICO a tout d’une arnaque. Sur les forums, un employé du Plexcoin défend son projet, arguant que s’il révèle son invention géniale, elle va être copiée.. ahah. Ce qui est super drôle c’est leur allégation comme quoi ils sont équipe distribuée, plein de génies travaillant de chez eux, c’est mieux contre les coupures de courants, tout ça.. ahahah !

Beaucoup de « shitcoins » comme on dit (il y en a des centaines) sont juste des copies du bitcoin, en ayant changé les paramètres de délai entre deux minages de blocs par exemple. En voici des exemples :

  • OneCoin
  • Coinspace
  • Earthcoin
  • Eros
  • LCF Coin
  • Centurioncoin
  • Usi-tech
  • Wcx
  • Même le DOGE, Dogecoin qui existe depuis des années et est une des altcoins les plus anciennes, n’est pas loin de ces arnaques, il n’a aucun avenir
  • BitcoinPlus : une monnaie fondée en 2014, via un « altcoin » du Bitcoin n’ayant rien d’original (comme des centaines d’autres). Le fondateur est parti avec l’argent levé via son ICO. Une team a repris le projet et fait pareil. Une 3e team a rajouté quelques fonctionnalités (notamment le fait que les transactions des wallets se font sur le réseau Tor, ce qui permet de cacher les adresses IP.. c’est bien mais moins sécure que des monnaies connues comme DASH), et il y a eu des épisode de pump and dump évidents en 2017. Donc à éviter, cette monnaie n’apporte rien.
  • Cryptonite : proche de Bitcoin mais avec une Mini blockchain et quelques améliorations de fonctionnement : https://coinmarketcap.com/currencies/cryptonite/ ; intéressant, cependant, peu testé (cette mini-chaine pourrait apporter des faiblesses) et les gains précis en terme de scalabilité ne sont pas décrits. Le risque de ce genre de monnaies alternatives (celle là est « historique » elle date déjà de 2014) est qu’elles n’évoluent que très peu ensuite, faute de communauté, et que du coup, elles ne profitent pas des améliorations du bitcoin (typiquement là le segit de aout 2017 par exemple)

Citons enfin BitConnect, bien que liste sur Coinmarketcap et classé selon les moments vers la 10e ou 20e place des monnaies digitales, et qui est un exemple flagrant de « pump and dump » : il est aussi cité dans les 10 arnaques connues des crypto-monnaies

Quand c’est flou, y’a un loup !

 

Note : depuis cet article, initialement écrit en octobre 2017, Bitconnect a mis la clé sous la porte, peut-être d’autres aussi. Une liste tient à jour les scams les plus connus

Note 2 : Johan Mc Afee, célèbre fondateur de la firme d’antivirus du même nom, twitte régulièrement des conseils d’investissement en crypto-monnaie. Il a été prouvé qu’il travaille, consciemment ou non, en cheville avec des propriétaires de groupes de « pump & dump » sur des forums. Ces groupes achètent son conseil juste avant qu’ils ne le publie, et eux et lui vendent juste pendant que tout le monde achète leur conseil bidon. Fuyez, ce gars n’a pas de légitimité spéciale sur les cryptomonnaies


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *