Decred : une monnaie pour une nouvelle gouvernance

monnaie decred

La monnaie Decred est née en janvier 2016, elle est portée par la société « Company 0 ». Cependant, son noyau d’une vingtaine de développeurs, est en fait issu du monde Bitcoin. Lassé de la centralisation du pouvoir sur le monde Bitcoin, dans les mains de quelques gros « pools de minage » et quelques gros acteurs, ils ont décidé de « forker » le bitcoin.

Le même nombre de pièces est prévu, à savoir 21 millions.

Différences entre Bitcoin et Decred

Les différences majeures sont :

  • des différences purement techniques sur la sécurité, les algorithmes de chiffrement
  • La monnaie est programmée en langage de développement « Go » (créé par Google)
  • 0,84M de pièces ont été réservées pour les fondateurs, pour valoriser leur travail, ou pour certaines pièces, par paiement de 0,49 $
  • Un autre lot de 0,84M a été attribué par « airdrop » à 2972 personnes, qui ont reçu chacun un peu moins de 3000 pièces. Au cours actuel, cela représente plus de 8 000 $ ! joli cadeau.
  • Un système de vote permet que les utilisateurs s’expriment sur les évolutions de la monnaie. Cependant, nous n’avons pas compris si ce choix peut être techniquement non respecté par les développeurs
  • Le « minage » des pièces se fait par un algorithme « hybride » (PoW et PoS) ce qui permet de répartir les pièces créées entre des pools de minage, et des utilisateurs finaux
  • Le temps de minage entre chaque « bloc » est de 5 minutes (au lieu de 10 avec Bitcoin)
  • Les frais de transaction sont beaucoup plus bas : actuellement de l’ordre d’un millième de Decred par transaction, soit environ 0,03 $

L’initiative de vouloir remettre de la démocratie dans une crypo-monnaie est tout à fait louable. Cependant, cette monnaie n’a pas de différence fondamentale avec le Bitcoin. Elle n’apporte pas spécialement d’anonymat, ni de vitesse de transaction, ni de capacité à supporter un gros nombre de transactions. La sécurité est censée être améliorée, mais ce n’est pas une révolution.

En bref, un peu comme le Litecoin, il nous semble que cela peut-être une monnaie mineure, mais elle n’a pas un avenir brillant : il n’y a pas actuellement de choix assez disruptif. De plus, la facilité d’utilisation par la grand public n’est pas du tout au rendez-vous : il faut d’abord acheter des bitcoins pour acheter des Decred. La possession et le minage se font par des logiciels pas faciles à utiliser pour le commun des mortels. Le site utilise des concepts bien trop techniques dès sa home page, confirmant qu’il se tourne vers une communauté de niche des utilisateurs de bitcoin « mécontents » de la gouvernance.

Faut-il en acheter ?

Les frais de transaction sont bas, mais comme il faut passer par du Bitcoin pour en acheter, cela sera toujours plus cher…En outre, actuellement, il s’agit d’une communauté de passionnés : il y a donc beaucoup de mineurs par rapport aux utilisateurs : si la monnaie devient plus « répandue », il est certains que les frais augmenteront : il n’y a pas de différence substantielle d’avec le bitcoin pour empêcher cela.

Autre point assez bloquant pour nous, sur leur site officiel, les informations concernant la « Company 0 » et la liste des développeurs sont assez cachées, voire introuvable (le nom des développeurs n’est pas visible). A n’en pas douter, Decred est un projet très sérieux : le problème est que actuellement, la philosophie de cette monnaie semble plutôt tournée vers « l’intérieur », vers la satisfaction de sa propre communauté, plutôt que vers une adoption grand public. Or, c’est cette bataille de l’utilisation au quotidien, sur internet, dans les magasins, avec du gros débit, qui nous semble prioritaire. Bitcoin ne sait pas encore bien faire cela, mais au moins ils ont conscience des problèmes.

Lancé 3 ou 4 ans plus tôt, ce projet aurait pu être génial. A l’heure où les crypto monnaie les plus connues valent déjà des milliards, l’enjeu est l’usage grand public, peu traité par cette nouvelle monnaie. Voilà pourquoi, sans présager de l’avenir, nous restons pour le moment à l’écart des Decred.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *