Variation d’un ETF à levier

Les ETF, ou trackers à levier sont censés répliquer des indices boursiers connus avec un facteur multiplicatif, à la hausse ou à la baisse. Mais que se passe t-il concrètement lors de fortes variations ?

Les dangers de l’effet de levier

Depuis quelques années, les ETF à effet de levier se sont démocratisés. De plus en plus d’investisseurs y ont accès via leur assurance vie ou leur compte titre : CAC 40 x2 ou x4.. ça parait alléchant quand le train de la hausse ou de la baisse est en marche.


Cela existe depuis une vingtaine d’années sur des fonds.. et cela va jusqu’à un effet x4, soit 400% de la variation quotidienne d’un indice. Finalement, c’est du trading sur marge, comme avec le SRD ou les CFD.

Mais attendez.. on a bien dit « quotidienne ».. que se passe t-il donc après 1 mois ou 1 an de baisses et de hausses ?

Et bien déjà, le fait que le levier se « remettre à zéro » chaque nuit, évite que l’indice ne tombe à zéro. En effet, imaginons une baisse de 25% sur une année.. l’indice léveragé x4 à la hausse n’est pas à zéro.. alors que quiconque a tradé « manuellement » avec un effet de levier de 4, aura tout perdu.

Intuitivement, on peut aussi penser qu’une hausse de 10% sur une semaine, avec un levier x2, donnera du +20%. Mais malgré le bon suivi effectué par les ETF, ce n’est pas le cas. Ça peut être plus.. ou moins, selon la suite des évènements

 

Exemple réel : l’argent en 2011

L’argent est probablement le métal connu le plus volatile, son cours est actuellement aux alentours des 30$ de l’once, et peut varier jusqu’à 10% en un seul jour.

Nous allons comparer l’évolution réelle mesurée sur une semaine de très forte volatilité sur ces 3 ETF :

  • L’argent SPOT : SLV
  • Un ETF à la hausse 2x : AGQ
  • Un ETF à la baisse 2x : ZSL

 

DateSLV - valeurSLV %AGQAGQ %ZSLZSL %
29 avril (vendredi)46,88358,9613,64
2 mai42,83-8,6296,5-17,415,90+16,6
3 mai40,58-5,3264,97-10,617,51+10,1
4 mai38,27-5,7234,2-11,619,45+11,1
5 mai33,72-11,9179,34-23,524,34+25,1
TOTAL-28,1-50,0+78,4

 

Comme on peut s’y attendre, les variations journalières des deux ETF à leviers, sont à peu près le double de la variation de l’indice de l’argent. Mais par la magie des intérêts composés, et des pourcentages de pourcentage, la variation total est bien différente du double : l’EFT ZSL, qui allait dans le bon sens, gagne plus de 78%, soit bien plus du double que les 28% de baisse. A l’inverse, le AGQ ne perd « que » 50%.

Est-ce toujours dans ce sens ?

Non, c’est un hasard si dans notre exemple, les deux ETF à levier ont « mieux » performé que ce à quoi on pouvait s’attendre. Il suffirait que le 4e jour ait été un jour de forte hausse, +11,9% au lieu de -11,9% par exemple. Et là, les deux ETF à levier auraient été plus mauvais que prévus : pour une chute de 8% de l’indice, le AGQ aurait perdu plus de 30% dans ce scénario. Et le ZSL aurait gagné à peine 8 à 9%, loin des 16% escomptés.

La conclusion n’est pas que les ETF à levier soient bon ou mauvais. Simplement, qu’ils doivent être utilisés avec beaucoup de précaution, et de préférence sur des courtes périodes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *