Investir à l’étranger : Pérou et PPICS ?

C’est une étude de la COFACE, organisme étatique français, qui le prévoit : les prochains pays où il faut investir sont les PPICS. En effet, actuellement on parle des BRICS, acronyme des 5 premières lettres des puissances montantes des « pays en voie de développement » : Brésil, Russie, Inde, Chine, Sud-Afrique.

Le Graal de l’investissement

Les investisseurs recherchent constamment à diversifier les risques, et les fait de trouver avant tout le monde le pays qui va se développer, ressemble à une quête du Graal : celui qui le sait avant, peut alors investir alors que les cours de la bourse local sont très bas, et profiter d’une hausse spectaculaire.

Ce Graal s’est matérialisé au début des années 2000 par l’acronyme « BRIC », devenu au fil du temps « BRICS ». Cependant depuis plusieurs années ces pays montrent leurs limites : après avoir effectivement connu des croissances économiques fulgurantes, ils sont arrivés à un point ou les problèmes se sont accumulés :

  • Trop d’argent investi dans ces pays, leurs cours sont désormais trop chers
  • Risque de bulle économique ou immobilière à cause d’une avalanche de crédits
  • La croissance diminue à force de se rapprocher du niveau de vie occidental
  • Ces pays sont assez sensibles aux cycles économiques car ils ont des talons d’Achille : la Russie est trop dépendante des minerais (pétrole notamment), la Chine de la consommation occidentale, etc..

 


Les calculs de la COFACE

L’originalité du calcul de la COFACE est d’Avoir tenu compte de multiples paramètres :

  • La croissance. Elle doit être supérieure sur 2010-2011 à celle de 1999-2008
  • Pas de décrochage pendant la crise de 2009
  • Prévision de croissance au delà de 4% annuel
  • Pas de dépendance aux matières premières (part dans les exportations < 40%)
  • Taux d’épargne > 10% (afin d’éviter une trop grande dépendance aux investissements étrangers)
  • Système bancaire sérieux (exit le Vietnam)
  • Stabilité du monde des affaires : paiements et remboursements fiables, information légale des entreprises complète.

 

Les résultats

Après tous ces filtres, selon le calcul du 25 mars 2014, les 5 pays restant sont la Colombie en tête, ainsi que l’Indonésie, le Pérou, les Philippines, et le Sri Lanka.

 

 N’est ce pas pipé ?

Mais en fait en y pensant bien, ce sont ceux qui apportent des capitaux et du crédit dans un pays, des investissements.. qui stimulent son économie.. donc les banques qui sont associées à ces crédits sont les premières à pouvoir jauger de la future croissance d’un pays. Il semble donc que chercher à prévoir les pays graal est voué à un échec sans fin, car à peine cette liste établie est popularisée, comme le fut celle des BRICS, les vraies opportunités sont déjà passées dans des pays encore plus exotiques.

Notons aussi que ces nouveaux pays sont des pays de moyenne taille, qui ne seront donc pas des « locomotives de la croissance mondiale » comme le sont les BRICS actuellement.

 

Notre avis quand même : c’est intéressant d’investir dans ces pays. Encore faut-il avoir des instruments boursiers pour le faire, car même avec les derniers-nés des ETF, ce n’est pas facile. Investir directement dans une seule société de ces pays serait très risqué, même si ça peut être une option, si vous arrivez à en trouver une sur une bourse comme le NYSE (New-York). Pour trouver des ETF pour investir dans ces pays (comme d’autres), vous pouvez consulter le site ETFDb.

Vous avez l’ETF EPU pour le Pérou, EIDO / IDXJ / IDX pour l’Indonésie, EPHE pour les Philippines, rien pour le Sri Lanka, et GXG / COLX / ICOL pour la Colombie.

Summary
Article Name
Investir à l'étranger : Pérou et PPICS ?
Description
De nouveaux pays où investir, là où croissance et richesse sont attendues en hausse. Le Pérou en fait partie, et ce n'est pas étonnant, avec son mélange de mines, de buildings en construction...
Author

One thought on “Investir à l’étranger : Pérou et PPICS ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *