Saske : une ICO à éviter

Une nouvelle levée de fonds de cryptomonnaie : SASKE.io ; lancée par une entreprise du Colorado aux USA. Nous la déconseillons formellement. En effet, l’ICO dure deux mois (du 1er octobre au 1er décembre 2017) et ne va vendre « que » 1 million de tokens « SXAS ». Tout à fait raisonnable me direz-vous, surtout que le token n’est mis en vente « que » à 1,04$. Les tokens sont émis sur la blockchain « WAVES ».

Sauf que.. en fait 7499 autres millions de tokens sont préminés. Ils seront distribués (et non vendus) ce qui implique que les acheteur vont être hyper énormément dilués par les tokens offerts :

  • 250 millions pour le top 10 des contributions de développeurs sur Github
  • 1 milliard pour les referrals
  • 6,14 milliards pour l’usage de la plateforme
  • 50 millions maximum pour des bounties sur Bitcointalk
  • 25 millions de bounties sur la signature et la traduction
  • 25 millions pour des concours sur des réseaux sociaux




De plus, leur whitepaper est long, mais leur site incompréhensible : on ne comprend pas clairement à quoi va servir ce token. Sera t-il utile pour échanger des biens sur un réseau ? Le site parle d’une technologie qui permet d’agréger les contenus d’une centaine de réseaux sociaux dans une seule interface (tant que ça?!) et visiblement, de récompenser l’activité des utilisateurs, leur réponse sur des forums, leur activité Facebook ou Youtube. Et aussi (mais on ne sait pas trop par quel lien) de faire acheter les clients avec cette monnaie.

Valorisation insensée

Plus de 7 milliards de tokens SXAS émis, même si cela s’étale sur des années, cela représente, au cours actuel de vente des tokens dans l’ICO, 7 milliards de dollars. C’est une valorisation insensée qui ne peut avoir qu’en effet: comme le projet vaudra au mieux quelques dizaines de millions, le token aura été acheté 100X trop cher par rapport à sa valeur. Surtout, on ne comprend pas comment il va avoir de la valeur, tout est flou. Voilà pourquoi cela sent l’arnaque à plein nez. Comme beaucoup d’autres ICO : n’achetez pas de Saske.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *