Optimiser ses liquidités

Une partie souvent oubliée de toute stratégie, y compris celle de Piotroski, consiste à garder une partie de ses investissements en liquidités, pour plusieurs raisons :

    • On vient de vendre une position, et on a des bénéfices à réinvestir (ouverture de 1 voire 2 nouvelles positions à trouver)
    • L’offre actuelle d’actions Piotroski est trop faible, il peut être judicieux d’attendre 1 mois pour se replacer
    • Les conditions de marché globales sont extrêmement instables (exemple : crise nucléaire au Japon), on attend avant de réinvestir.

Il ne faut surtout pas laisser dormir ces liquidités !
Certains sites (comme binck.fr) proposent un livret rémunéré à 1.75% brut. Cependant, ce genre de livrets fonctionne par quinzaine, et les intérêts sont payés annuellement. Pour des petits placement de quelques jours ou quelques semaines, on va perdre 30 à 100% à cause de la règle des quinzaines, ce n’est donc pas du tout adapté.
Même en utilisant des livrets concurrents qui payent mieux, le fait de devoir faire un virement aller-retour fera perdre quelques précieux jours qui réduiront encore les chances d’avoir une quinzaine complète..

Que faire de cet argent liquide ?

Deux solutions :

– Investir dans une sicav monétaire. Cependant, compte tenu du faible (bien qu’en hausse depuis quelques mois) rendement actuel du monétaire (1.18% pour un mois), les gains risquent d’être mangés par d’éventuels frais de transaction.
Certains fonds comme (http://www.quantalys.com/fonds/48856/Historique_BATI_CREDIT_PLUS.aspx) ont des bons résultats avec une volatilité faible, ce qui est le plus important pour ce genre de placement :
http://www.quantalys.com/fonds/18294/Historique_EuriborPLUS_Fund_Inst_EUR.aspx
http://www.quantalys.com/fonds/23178/Historique_TRUSTEAM_OPTIMUM.aspx
http://www.quantalys.com/fonds/6804/Historique_UNION_EVOLUTION.aspx
http://www.quantalys.com/fonds/25039/Historique_T_MULTISELECT.aspx
http://www.quantalys.com/fonds/46081/Historique_GAL_DYN_C.aspx
http://www.quantalys.com/fonds/45648/Historique_COURT_TERME_PLUS.aspx (qui réplique quasi fidèlement l’EONIA)

Cependant, ces fonds sont souvent investis en obligations, et avec la future crise obligataire qui s’en vient (états insolvables => envolée généralisée des taux d’intérêts pour les états, et donc baisse de leurs obligations), le risque est non nul, même si cela serait de la malchance qu’un crash obligataire de -10% en une semaine arrive au moment où vous en avez acheté..
Avant d’en acheter, vérifiez donc sur quels pays, entreprises ou autres, sont investis ces fonds

– L’autre solution est d’investir sur un livret d’épargne sans effet de quinzaine. Le seul avec un rendement correct est le compte HSBC Direct : 1.75% brut, donc comme chez Binck, mais avec calcul des intérêts au jour le jour, et versement mensuel. 5000 euros qui « dorment » 10 jours sur ce compte rapportent 2.39 euro brut.

La meilleure solution dépendra de votre tolérance au risque et aux frais d’achats de SICAV. Un AR de 5000 euros chez Binck coûte 10 euros, il est donc impossible d’utiliser correctement le monétaire chez eux en dessous de plusieurs mois. Or sur plusieurs mois, un livret d’épargne rapporte autant :
par exemple le 2e meilleur fonds monétaire en euro, Trusteam Optimum, rapporte du 4.08% annualisé sur ces 5 dernières années; contre 2.6% net pour le livret A, qui est donc quasiment aussi bon en net, mais avec volatilité nulle.

D’ailleurs pour une liquidité de quelques mois, il sera encore plus intéressant de placer l’argent sur le fonds euro d’une assurance vie de plus de 8 ans. Le monétaire est décidément inutile pour un particulier.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *