29 idées pour réduire la consommation de sa voiture

Certains sites de thématique proche de Rentables.fr ont voulu donner une palanquée de conseils sur « comment réduire sa consommation ».. le problème, c’est que, comme d’habitude, il s’agit de texte non priorisé, non prouvé, et sans aucune valeur chiffrée. Sans remettre en cause leur travail de créativité pour trouver des idées, il manque deux phases pour en faire un vrai article, un vrai travail de qualité pour les lecteurs :

  • Le tri entre les idées qui marchent, et celles loufoques
  • La priorisation de ces idées selon l’argent et la consommation qu’elles font vraiment gagner

Étude des idées

Le site PlusRiche.fr, discontinué depuis 2012, donne 32 « idées » pour consommer moins. Nous allons les disséquer ici, et nous avons omis les idées qui ne font pas gagner en consommation car elles déportent le problème ailleurs (exemple : marcher, faire du vélo… cela économise du carburant mais fait perdre du temps, et donc ne peut pas faire partie des astuces « objectives »)

1 Comparer les prix : c’est évident et en fait n’agit pas sur la consommation mais sur la facture. Le site du gouvernement donne déjà tous les prix des carburants. Cependant, il faut mettre un gros bémol sur ce conseil : pour une voiture « moyenne » d’autonomie de 700km, faire juste un « petit » détour de 10km (5km aller-retour) pour aller à la station la moins chère, revient à payer son litre 1,5 à 2 centimes de plus par litre. Il faut donc que la différence soit élevée.

2 Voyagez léger : si ce conseil est tout à fait valable pour les coffres de toit et autres objets présentant de la résistance à l’air, par contre pour le poids, vous n’y pourrez pas grand chose. Le plus gros du poids vient des personnes, et il vaut mieux un surpoids d’une personne, plutôt que d’utiliser deux voitures.. Quant aux bagages et accessoires, leur effet sera négligeable. En effet on estime (RNCan, université de Gand) qu’une augmentation de poids de 10% induit une augmentation de consommation de 7% environ. Avec les poids et consommations actuels des voitures, cela revient à dire que 10kg en plus augmente la consommation de 0,035 litres au cent.

Pour la rigolade, un autre calcul: une personne en surpoids de 20kg, vivant 62 ans adulte avec 15 000 km par an en voiture, induira une surconsommation dans les voitures où elle sera présente tout au long de sa vie, de 651 litres.


3 Utiliser votre régulateur de vitesse : pour éviter les amendes.. là aussi ce n’est pas pertinent, mais du au fait que le premier article que nous commentons se concentrait sur les façons de réduire sa facture de carburant en général, et non sa consommation. A noter que selon diverses estimations, le fait d’utiliser le régulateur a un effet quasi nul sur la consommation : il évite les à coups de vitesse, qui sont générateurs de surconsommation, mais il a le pied plus lourd dans les montées pour maintenir la vitesse.. au final l’effet est quasiment nul.

4 Rouler derrière un gros véhicule : pour profiter du phénomène d’aspiration. Le phénomène est réel et bien décrit sur un blog spécialisé et par Mythbusters : on peut sur autoroute, en restant à une distance de sécurité raisonnable de 40m, économiser 7% derrière un camion. L’effet sera beaucoup plus faible derrière un gros 4×4 mais on peut espérer 1-2%, c’est à vérifier. Hors autoroute, cet effet risque aussi d’être quasi nul.

5 Éteindre son moteur à l’arrêt : Oui ! depuis, le « start & stop » s’est répandu et il est réputé pouvoir faire gagner 0,2l/100km en ville. Par contre, redémarrer a un cout, la question est de savoir au delà de combien de secondes d’arrêt le système est efficace ? Certains parlent de 15 secondes d’arrêt, cela relativise sérieusement l’intérêt d’arrêter son moteur.

6 Éviter de freiner : c’est exact et aussi lié au style de conduite, un conduite agressive consomme généralement un bon litre aux cent de plus. Maintenant, il faut savoir combiner cela avec le juste milieu, et ne le faire qu’au freinage : il y a de nombreux idiots qui roulent à vitesse fixe dans les bouchons et laissent un trou énorme avec la voiture de devant : outre que ce faisant, ils font durer le bouchon plus loin en distance (et donc plus longtemps), ils oublient que en dessous de 50 km/h, plus on roule lentement, plus on consomme…

7 Arrêter la climatisation : oui, cependant les chiffres avancés sont souvent surévalués sur internet, certains parlent de 1l/100km. L’effet est plutôt de l’ordre de 0,4 litres aux cents, dans un climat tempéré comme le notre, en moyenne et de 0,8 en plein été (30C dehors).

8 Vérifier la pression des pneus : ce conseil est aussi très pertinent, un sous gonflage de 0,5bar fait augmenter la consommation de 0,2l/100km.

consommation et pression des pneus
consommation et pression des pneus

9 Nettoyez votre filtre à air : certains annoncent des surconsommations de 7, 10 ou 20%.. c’est très surévalué pour deux raisons, d’une part parce que les chiffres les plus élevés sont des filtres TRÈS encrassés (du genre ils ont 30 000 km et sont bourrés de feuilles mortes), d’autre part parce que sur les moteurs modernes, l’électronique gère beaucoup mieux la répartition essence et air. Éventuellement, le filtre à air sale génère une baisse de puissance, compensée par de la fumée noire qui sort et le besoin d’avoir le pied plus lourd sur l’accélérateur, et donc une consommation qui augmente mais de manière indirecte. Aucune étude scientifique, contrairement aux pneus, aux fenêtres ouvertes ou d’autres astuces, ne vient confirmer les chiffres qui circulent sur internet. Dans le doute, le chiffre plus conservateur de 3% de surconsommation semble plus réaliste.

10 Faites le plein le matin : cette astuce tourne sur le net aussi, sous prétexte que le matin, l’essence est plus fraiche, et que son poids volumique est plus élevé. Or l’essence est en fait vendue en volume (en litres c’est à dire en mètres cubes) et non au poids. Le problème c’est que déjà, les cuves sont enterrées, et la température est plus vraisemblablement assez constante. Le gouvernement du Québec donne un  tableau récapitulatif pour calculer le volume à 15C. On voit que si l’essence est à 5C, l’essence pèsera 1,25% de plus pour le même volume. Ce taux de 1,25% par 10degrés est presque constant, il est de 0,84% pour le diesel. Le deuxième problème, c’est que les vendeurs d’essence ne sont pas stupides, et le volume qui vous est vendu est converti en « volume à 15C » par la pompe, qui possède un thermomètre et corrige donc les variations.. ce conseil est donc un MYTHE

11 Acheter une voiture qui consomme moins : Oui, même si cela n’agit pas directement sur la consommation de VOTRE voiture.. les voitures actuelles consomment en moyenne 15% de moins que celles d’il y a dix ans.

12 Éviter les embouteillages : Oui et non pour ce conseil. Pour gagner du temps lorsqu’il y a un embouteillage, les GPS proposent toujours de faire un détour. Vous allez gagner du temps et consommer moins en moyenne, mais sur plus de kilomètres ! Au final, la facture ne sera pas plus légère. Typiquement, imaginons un trajet de 20mn et 20km (amis parisiens, vous n’êtes pas éligibles à ce calcul, ohohoh). L’embouteillage le fait passer à 40mn, car pendant 24mn, vous allez rouler à 10km/h au lieu de 60, les autres 16mn se faisant à vitesse normale. La consommation en temps normal est de 1,4L. Avec le bouchon (consommation de 18l/100 pendant ces 24mn), la consommation totale passe à 1,84litres. On en déduit que toute route alternative prenant plus de 27km consommera plus de carburant que de rester dans les bouchons ! C’est un exemple évidemment, mais il montre que le détour est loin d’être la solution magique.

13 Remonter ses vitres : Oui, mais de nos jours avec la clim, de moins en moins de gens roulent les vitres ouvertes. Sur autoroute, les vitres ouvertes créent une surconsommation de 5% voire plus, à faible vitesse cependant ce chiffre est plus bas (de l’ordre de 3%, source TCS.ch)

14 Garer sa voiture à l’ombre : pour éviter l’évaporation de l’essence. Il est difficile de vérifier ces dires. Il est connu que le carburant a une durée de vie limitée, de l’ordre de grandeur de l’année. La chaleur peut provoquer une évaporation de carburant. Cependant les réservoirs sont quasi hermétiques et donc au bout d’un moment, l’air sera saturé en essence. Cette saturation est très basse. De plus, avec le retour au froid, l’essence va redevenir liquide. Le problème est plutôt que cette essence sera dégradée et moins efficace. Mais à l’échelle d’un plein d’essence, qui dure en moyenne 2 semaines, la dégradation sera sans doute très faible. Malheureusement ici, même les gens de Total sur le forum-auto ne donnent pas de chiffre précis. En tout cas, en corollaire, cette astuce sous-entend qu’il faut éviter d’avoir un réservoir trop vide longtemps.

A noter aussi l’idée de vivre plus près de son lieu de travail, grouper ses déplacements, faire du covoiturage, du vélo ou de la marche, du télétravail.. tout cela change la vie avant tout et donc ne rentre pas dans les conseils.

15 Prendre des petites routes : ce conseil n’est pas vraiment valable car on va forcément faire moins de kilomètres, consommer moins, mais perdre du temps..

16 Couper sa climatisation 5 minutes avant d’arriver. Si on part du principe que le trajet moyen dure 30 minutes (c’est déjà pas mal), cela revient à économiser 1/6e de la clim, soit environ 1,7% de consommation ; l’idée est maligne, car en 5 minutes la température de la voiture ne bougera pas beaucoup.

17 Acheter une voiture de couleur claire : ce conseil ne vaut pas grand chose. Si tant est que la couleur ait vraiment un effet sur l’absorption de chaleur, comme le précise l’idée, cela dépend si on vit dans une région chaude ou froide. En Corse, une voiture claire a sûrement du sens, mais dans la majorité de la France, une voiture blanche ou noire sera trop froide en hiver (blanc, besoin de chauffage ==> consommation) ou trop chaude en été (noire). Finalement, le mieux est peut-être le gris.

18 Se garer fenêtres entrouvertes en cas de soleil. Uniquement lorsque c’est sur bien entendu. Cela permettra d’économiser de la climatisation, le gain sera de quelques degrés de température et donc quelques minutes avec moins de clim : comme il n’y a pas toujours du grand soleil, et par rapport au conseil 16, ce conseil pourra économiser environ 0,3% de consommation, soit 0,02l/100

19 Minimiser les manœuvres sur le parking. Cela revient à privilégier les places qui ne font pas faire de détour, ou permettent d’entrer et sortir en marche avant. Le gain sera d’environ 150m en moyenne, soit 0,01 litres

20 Se garer dans une descente : MYTHE. Cela implique forcément d’avoir gravi la côte dans l’autre sens avant, et une succession de descentes et de montées fait plus consommer que du plat ! C’est donc même contre productif.

21 Attendre d’avoir un réservoir vide pour faire le plein. Le calcul est simple, si vous attendez d’être sur la réserve (10% en moyenne) au lieu de, par exemple, 50%, le réservoir sera en moyenne 20% moins plein, c’est à dire que la voiture sera 10 kilos moins lourde. On en revient au point 2 : une baisse de consommation de 0,03l/100km. Au mieux.

22 Déneiger sa voiture. La glace ou la neige pourraient augmenter la résistance à l’air et rajouter du poids. Pour le poids, au vu du calcul ci-dessus, l’effet sera insignifiant, peut-être du 0,001l/100km. Pour la résistance, il n’y a pas vraiment d’étude, mais cela sera très faible aussi, donc c’est un demi-mythe.

23 Ne pas trop coller les autres véhicules. Cela crée une perte d’anticipation, donc un besoin de freiner plus fort. Celui qui colle régulièrement les autres voitures, va freiner plusieurs fois sur un trajet de 100km, disons 40 fois, et à chaque fois réaccélérer plus fort (de 5l/100 plus fort disons) pendant 8 secondes.. Cela donne 320 secondes de surconsommation, soit 0,26l/100km; Ce chiffre fait en réalité partie des 15-20% de surconsommation globale des gens qui conduisent agressivement.

 

Les conseils de rentables

Et maintenant, d’autres conseils de notre part.

24 Démarrer rapidement. Sans jouer à Schumacher, il est important d’accélérer rapidement lorsque on démarre. En effet, de nombreux mauvais conseils disent d’avoir le pied léger. C’est faux. Il vaut mieux atteindre rapidement sa vitesse de croisière, qui consomme moins, plutôt que de traîner dans les basses vitesses, non optimisées. Mieux vaut passer rapidement à 100 km/h par exemple, en 15 secondes, que en 30. Le temps sera la moitié, et la consommation sera moins du double (du genre 20L/100 au lieu de 12L/100)

25 Rester sur la bonne vitesse. Cela fait partie de l’éco-conduite. Sur les essences, cela signifie changer de vitesse vers 3500tours/minute (mais cela dépend beaucoup de réglages), et vers 2500 pour du diesel.

26 Faire attention en remplissant. A la pompe, souvent, la vitesse réduite à la fin permet de faire moins de vapeur. Les pompes sont équipées, de par la loi, d’un récupérateur de vapeurs, et donc c’est de l’essence payée qui va retourner dans la citerne. Par contre, la quantité sera faible, de l’ordre de 0,01 litre par plein. Plus intéressant, il y a souvent de l’essence qui reste « entre deux » dans le tuyau, après avoir relâché le pistolet. Il faut bien mettre le tuyau tout en haut, pour que la gravité fasse couler les précieuses gouttes dans votre réservoir. Cela sera quelques centièmes de litre en plus, ou encore une baisse de consommation de 0,01l/100 environ

27 Utiliser une huile de vidange de qualité. L’effet sur la consommation est inconnu.

28 Faire monter des pneus de qualité. Les différents tests de Michelin ou Bridgestone montrent une baisse de consommation qui peut atteindre 0,1L/100km. Cela rentabilise largement le surcoût d’achat des pneus.

29 Les ajouts magiques : à éviter, ce sont des arnaques; additifs miracles, aimants à moteur, bulleurs d’eau : ils sont au mieux non rentables car coûtant plus cher que leurs bénéfices, au pires inefficaces.


One thought on “29 idées pour réduire la consommation de sa voiture”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *