(123) 456-7890 info@yourdomain.com

Carte visa anonyme sur internet : un mythe ?

L’avènement des banques en ligne sur internet a coïncidé avec l’évolution des moyens de paiement de par le monde : propagation des cartes bancaires, diminution du cash, échanges transfrontaliers via des solutions de type Western Union.

Or, qu’est ce qu’une banque en ligne apporte de fondamentalement nouveau par rapport aux géants du marché type BNP Paribas ?

  • La rapidité internationale : pour qu’un virement à l’étranger soit disponible quasi-instantanément. C’est utile en cas de besoin urgent d’argent.
  • Le paiement alternatif : pour éviter de donner un numéro de carte de crédit ou un RIB, on peut fournir un identifiant de compte de type « e-wallet » : l’exemple le plus connu est Paypal
  • L’anonymat : certaines banques en ligne permettent l’émission de cartes de crédit sans nom, donc anonymes.
  • Le multi-devises : certains comptes permettent de convertir instantanément de l’argent d’une devise à l’autre.

Nous lançons donc une série sur les comptes bancaires du 21ème siècle. Aujourd’hui, nous allons explorer le point de l’anonymat.

Anonyme, c’est à dire ?

Que veut dire être « bancairement » anonyme sur Internet ? Cela dépend par rapport à qui l’on veut être anonyme.
Cela peut être par rapport au marchand ou à l’institution. Vous ne souhaitez pas qu’il connaisse votre no de compte ou votre no de carte bancaire.
Cela peut aussi être vis-à vis de l’état. Vous ne souhaitez pas que certaines entrées d’argent apparaissent sur vos comptes « officiels ».


Enfin 3e cas surtout réservé aux marchands, vous pouvez souhaiter être anonyme par rapport à la réception de paiements sur internet, et donc ne pas leur donner vos coordonnées bancaires réelles

Tout anonymat est relatif

Bien sur, l’anonymat bancaire n’a rien à voir avec l’anonymat tout court. A cause des lois contre le blanchiment, désormais presque toutes les banques et porte-monnaies électroniques demandent des preuves d’identité. Et puis de toute façon, un anonymat bancaire pose toute sa confiance dans le fait que la banque gardera vos informations secrètes :  mais lorsqu’on sait que toutes les grosses boites américaines collaborent avec la NSA, il n’y a aucune raison que Paypal et consorts ne collaborent pas avec le fisc ou l’IRS américain. Au moindre doute, vos données personnelles seront dévoilées, et même s’il s’agit du numéro de carte bancaire qui vous a servi à alimenter votre compte « anonyme », il permettra de remonter à votre banque « officielle » et donc jusqu’à vous.

Même dans le cas idéal d’un PMÉ (Porte Monnaie Électronique) sans pièce d’identité et sans numéro de carte bancaire, qui serait alimenté via un autre PMÉ, vous ne serez jamais vraiment anonymes : d’abord parce que, comme avec les histoires de paradis fiscaux, le gouvernement ou l’organisation qui veut vous connaître, peut essayer de remonter le fil de vos PMÉ jusqu’à tomber sur une banque « traditionnelle » d’un pays collaborant, qui filera vos infos personnelles.

Ensuite parce qu’en admettant que les méchants qui vous en veulent butent sur votre PMÉ, vous devrez bien à un moment ou un autre utiliser votre argent. Là encore, soit vous le dépensez uniquement sur des sites internet qui permettent des livraisons anonymes (heu?), soit vous allez retirer de l’argent dans des DAB ou payer avec votre carte de crédit dans des magasins réels. Dans ces trois cas, les méchants pourront vous tracer géographiquement. Il sera un peu plus possible de vous cacher sur internet (en passant par un proxy) mais cela reste imparfait. Quant au réel, à moins de payer une personne pour aller retirer votre argent, les caméras de surveillance et vos habitudes de déplacement permettront de vous attraper « physiquement ».

Pourquoi être anonyme ?

Les raisons d’être bancairement anonyme se déduisent de la liste des interlocuteurs :

  • Éviter les risques de piratage, via utilisation d’un numéro de carte différent
  • Donner à ses interlocuteurs un numéro de compte différent de son compte principal, afin qu’ils ne puissent pas vous prélever plus que prévu
  • Se créer une nouvelle identité pour avoir une carte de crédit et un compte, par exemple pour un interdit bancaire.
  • Pouvoir sortir de l’argent gagné par internet, de façon discrète, en liquide ou par des paiements en ligne, avec une autre carte de crédit, sans passer du tout par ses comptes « normaux ».
  • Accepter des paiements de l’étranger, dans une autre monnaie
  • Convertir facilement de l’argent d’une monnaie à une autre
  • Utiliser sa carte d’une autre devise, dans un pays étranger, pour réduire les frais

Comment être anonyme ?

Les solutions d’anonymat, il n’y en a plus tant que ça. D’abord les PMÉ. Ils répondent à la plupart des besoins d’anonymat, sachant que Paypal est le moins « anonymisé » de tous car il n’offre pas de carte de crédit.

  • Entropay permet d’avoir une carte Visa prépayée. Elle peut être au choix virtuelle ou réelle (« plastique »). Mais les moyens de remplissage sont limités : une autre carte de crédit, ou un virement. Pas d’autres PMÉ, ce qui limite l’intérêt. Sinon, on peut recevoir des paiements, et changer de monnaie, comme avec Paypal. Il s’agit donc en gros d’un Paypal en un peu mieux car avec carte de crédit. Les frais sont élevés :
    • 4,95% pour charger de l’argent sur la carte
    • 1,95% pour en recevoir
    • 4,50euros pour décharger
    • des frais pour les virements entre comptes Entropay, etc..
  • Skrill est très similaire à Entropay, mais permet d’avoir une Mastercard et non une Visa. Skrill permet aussi, à la manière de Paypal, de payer avec son PMÉ (et non la Mastercard associée) sur un site. Mais ce mode de paiement est encore peu accepté, en comparaison avec Paypal. Les frais sont modérés
    • Mastercard : 1,80 eur pour un retrait à un DAB
    • Mastercard : 2,49% lors d’une conversion de devise
    • Mastercard : 10 euros de frais fixe par an
    • 1,90% pour charger de l’argent par CB sur la carte
    • 2,95eur pour transférer de l’argent de son compte Skrill vers un compte Bancaire ou une autre carte.
    • Envoi d’argent entre pays (concurrent de Western Union) : environ 3,99% (2,99% de frais de change et maximum 1% de frais fixe). Ce qui est malin c’est que le destinataire crée à son tour un compte Skrill et retire ses fonds avec sa Mastercard à lui ou paye avec cette carte.
  • Speedcard.com est réalisé par FBME, une banque Chypriote peu regardante sur les détails personnels. Cependant les fonctionnalités sont à peine identiques à Entropay. Les frais restent élevés (l’équivalent de 3 euros par mois, plus des frais par chargement et par retrait). Son avantage était de permettre l’ouverture d’un compte anonyme jusque 500 euros. Mais c’est terminé depuis 2013 on dirait
  • Ecopayz est aussi un clone d’Entropay mais il est le premier de notre liste à permettre effectivement de créer un compte sans donner de nom. Son autre avantage est de permettre le chargement depuis de nombreux PMÉ exotiques comme moneta.ru, InstantBank, Sofort… Leur carte mastercard s’appelle « Ecocard », en mode anonyme elle n’est que virtuelle pour des paiements sur internet.

Tous ces PMÉ sont assez restreints en anonymat, à cause des lois sur le blanchiment, mais ils seront utile par exemple pour un joueur de poker en ligne qui se fait payer en dollars US par une site américain et souhaite pouvoir retirer son argent en euros via une carte mastercard

Blanchir du cash

Un autre anonymat peut-être requis pour « blanchir » de l’argent liquide, en le faisant rentrer sur un compte anonyme..

La solution peut-être Ukash. Vous donnez des espèces à un bureau de tabac, en échange vous obtenez une carte de type « carte téléphonique des années 90 ».. Son numéro garantit son authenticité et ensuite vous pouvez utiliser votre ukash en ligne : soit sur quelques sites (principalement des casinos, sites de rencontres, etc..) soit pour alimenter un PMÉ comme Neteller. Ensuite Neteller permet d’avoir une Mastercard, et le tour est joué.

 Une carte de crédit anonyme ?

Nous avons donc des comptes anonymes, des cartes « alternatives » (mais pas anonymes)..  il nous manque dans notre panoplie, une carte vraiment anonyme.

D’après des sites experts, il vaut mieux acheter ces cartes de crédits contre du cash chez un buraliste. En tout cas aux USA, on vous demande uniquement un nom et une adresse, mais elles ne seront jamais vérifiées, à part par les systèmes de paiement américain qui demandent le nom et l’adresse. Il suffit alors de leur donner les mêmes infos pipeau que lors de l’achat. Ce sont en fait souvent des cartes cadeau, avec des montants fixes, et utilisables en ligne car elles ont un no de carte compatible Visa ou Mastercard. Il y a par exemple les cartes de Simon (jusque 500$)  ou IDTPrime au UK. Si la carte doit être activée en ligne, pensez bien à passer par un anonymiseur de type « Tor ».

Mais bien sur, une carte qu’il faut charger en cash, il nous en faut une disponible en France, et puis, si possible, une autre qui soit chargeable via un PMÉ.

InstantVCC permet d’acheter des cartes virtuelles, qui donnent aussi un IBAN. Aucune vérification d’identité. Chargement via PerfectMoney, OKPay ou Western Union. Pour 30$, vous aurez une carte valable 3 ans, et top du top, chargeable depuis Paypal. Sortir ses bénéfices internet vers une carte « discrète » pour éviter de faire transiter l’argent par son compte et alerter le fisc, n’aura jamais été aussi facile. Ces cartes sont liées à des comptes en Pologne et sont limitées à 2500 euros d’utilisation par an. Et attention, les frais de chargement sont élevés : 10%. Le prix de l’anonymat..

Ultimate Anonymity vend des cartes virtuelles limitées à 500$, non rechargeables.

Unitrust Capital vend pour 185$ une carte bancaire offshore. D’autres sites comme PrivacyWorld vendent soi disant des packages clés en main avec comptes et cartes anonymes mais à des prix délirants, 1000, 2000 ou 5000 (!) euros.. à ce prix là, autant vous payer un aller-retour aux Bahamas ou un autre paradis fiscal pour y ouvrir un compte anonyme…

Sur [http://anonymousdebitcards.weebly.com/: site défunt depuis 2015], vous pouvez aussi payer 500$ pour avoir une carte anonyme dans une banque américaine, mais après avoir donné une copie de passeport scannée.. l’anonymat est donc tout relatif, sauf si vous fournissez de faux papiers..

Enfin chez eNumbered.com, un concurrent de Paypal, pour 150$, vous pouvez avoir une carte anonyme. Cette carte vient d’une banque européenne et a une limite de 160$ de retrait par jour. L’intérêt est qu’elle peut être chargée depuis de nombreux PMÉ. Edit 2015 : ENumbered était apparemment aussi un scam et a arrêté ses opérations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *