Les impacts du changement climatique sur l’investissement

Pour continuer sur le thème favori de ce site, à savoir l’énergie et les investissements, voici un article de prospective sur les effets à venir du changement climatique.

Quel qu’en soit la cause, les activités humaines, les taches solaires ou autre chose, le réchauffement climatique a été une réalité depuis un siècle. La température humaine a augmenté de près d’un degré. Bien que l’augmentation de la température sur le siècle à venir ne soit pas certaine, elle est probable, prévue selon les scénarios médians pour être de 2 C d’ici 2100.

Ce qui est certain, c’est que la concentration de CO2 en ppm va continuer à augmenter.

Changement climatique et raréfaction de l’énergie



Lors d’un prochain article, nous verrons que la raréfaction des énergies fossiles, surtout du pétrole, va être très néfaste pour l’économie mondiale sur les décennies à venir. Les impacts du changement climatique sont étroitement corrélés : en effet, un manque d’énergie conduira forcément à ralentir le changement climatique

Changement ou réchauffement ?

Les médias, les mondialistes et les eugénistes (qui voient dans un manque de ressource sur terre l’occasion rêvée de réaliser leur plan de réduire la population de la terre) parlent de « réchauffement climatique ». Nous préférons le terme plus exact de « changement climatique » car la terre a des cycles très complexes, actuellement nous avons un réchauffement, mais cela pourrait fort bien changer. Une des hypothèses en effet est que d’ici quelques décennies, un réchauffement de l’Atlantique nord pourrait conduire à la disparation du Gulf Stream, et donc à terme à un refroidissement de l’Europe occidentale. Bordeaux et Montréal, situés à la même latitude de 45 degrés, auraient alors le même climat. 3m de neige par hiver à Bordeaux, voilà qui serait un vrai changement. Reste plus qu’à skier sur la dune du Pyla.

Investissement et chaleur

Il nous reste, plus sérieusement, à voir le lien entre température, climat, CO2, tempêtes.. et investissement. Certaines sociétés, climato dépendantes comme Coca Cola ou Hagen Dazs, ont des prévisionnistes experts sur le sujet. Mais à un niveau global, peu de gens ont étudié ce sujet.

Pourtant, des impacts, il y en aura.

  • La guerre de l’eau. Au 21e siècle, l’eau douce va devenir aussi précieuse que le pétrole. Les pays ayant de grosses ressource en eau (et aussi en hydro-électricité, énergie à production continue et la moins chère) , seront forcément avantagés. C’est le cas surtout du Canada. A l’inverse, des états comme l’Australie, le Nevada,  vont souffrir.
  • La guerre de l’eau en bouteille : les sources étant de plus en plus privées et les puits personnels interdits, l’eau devient une ressource contrôlée par des multinationales. C’est un business juteux et la hausse de population dans des pays déjà mal desservis en eau potable (Inde, Bangladesh, etc…) va faire augmenter les profits. En effet, les « crises de crédit » des pays sont un prétexte pour privatiser la gestion de l’eau potable.
  • Les risques climatiques : les Maldives risquent d’être submergés, les côtes vont subir plus de tempêtes et de tsunamis, les rivières déborderont plus souvent.. contrairement à ce qu’on peut avoir comme impression, la France est l’un des pays du monde les plus climatiquement surs. Les pays trop côtiers, situés sur des failles ou déjà en proie à des troubles climatiques vont souffrir. Dans le désordre, Bangladesh, Japon, midwest états-unien, Grèce, Californie, Chili, Turquie, Chine continentale, pays des Caraïbes.
  • Pour la France, le risque avéré est la disparition des stations de ski situées à moins de 1500m d’altitude. N’allez pas y acheter un appart, vos petits enfants vous le reprocheraient !

De manière générale, les investissements écologiquement responsables vont bien performer dans le futur, car les nombreux pays en manque d’eau ou de place pour les cultures, ne pourront pas négliger ce facteur.

Après, bien entendu, nous ne pouvons pas vous fournir de règle magique. Faut-il par exemple acheter du Nestlé en pensant que sa filiale Nestlé Waters va tirer profit de ce chaos ? Faut-il au contraire l’éviter ? Tout dépend du chemin choisi par l’humanité, le mondialisme ou le localisme.

Pour la France, la méditerranée va devenir trop chaude, et donc la côte Atlantique a un bien bel avenir devant elle (tourisme, immobilier) pour d’ici 2050.

Et vous, quelle est votre stratégie pour tirer partie de ces changements ?

One thought on “Les impacts du changement climatique sur l’investissement”

  1. Bonjour, bravo pour les informations, un rapport très riche qui m’a fait sourire de bon matin. Voilà donc une très bonne commentaire. Très intéressant. J’ai appris différentes sujets en vous lisant, Merci beaucoup pour le partage. Je partage ce contenue avec joie avec mes amis sur facebook.
    A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *