La vérité sur la réforme de l’impôt

Comme annoncé récemment en grande pompe par De Villepin, l’IR (impôt sur le revenu) voit son barème simplifié et légèrement revu à la baisse (-7% pour la moyenne des français selon nos calculs).
Alors, est ce de la poudre aux yeux? Est ce une réforme réelle? Plutôt que les discours lénifiants du gouvernement, ou les critiques automatiques des socialistes, nous avons vérifié par nous mêmes, calculette à l’appui, à l’aide du nouveau barème, et du simulateur disponible sur le site des impôts. Bien entendu, il faut espérer que ce futur barème 2007 sera revu d’ici là (= corrigé de l’inflation), autrement, la baisse moyenne de 7% sera amputée d’une inflation de 4%…
D’abord une définition: nous avons appelé « revenu » le rapport du revenu Net déclaré (équivalent à environ 103% de l’argent que vous avez touché) par le nombre de parts fiscales. Un célibataire avec 20KE déclarés (environ 25KE bruts) ou un couple avec 2 enfants (donc 3 parts) avec 60KE de net déclaré, sont tous les deux à un revenu de 20KE.
Rappellons en passant qu’il n’y a aucun avantage à se marier pour les impôts, sauf si les revenus de l’homme et de la femme sont très différents.
De ce travail minutieux sont apparues quelques surprises:
1) Le gouvernement ne fait pas que mentir. Les personnes ayant un revenu compris entre 20 et 35 KE sont effectivement gagnants, avec des réductions d’impôts atteignant en pourcentage de 5 à 20 % !!
2) Les bas revenus ont également une réduction non négligeable de l’ordre de 8%
3) Les revenus « moyens hauts » entre 35 et 55k n’ont quasiment aucune réduction: il s’agit des cadres supérieurs ou des couples de cadres sans enfants. Donc, c’est assez normal, ils sont assez riches.
4) Par contre plus surprenant, du au passage à 4 tranches, des très hauts revenus situés entre 55k et 100k vont avoir une réduction plus importante (en valeur absolue) que les « revenus moyens » ciblés par le gouvernement. Et en relatif, le rabais atteint tout de même 3 à 6% !
5) Par contre au delà de 100 000 euros, le rabais devient négligeable voire quasi nul
6) Contrairement à ce qui est annoncé, le taux de la tranche la plus haute n’est pas diminué de 48.09% à 40%, mais bien augmenté. En effet ces % ne portent sur la même valeur. Si on les ramène tous les deux  au « revenu », alors le taux maximal passe de 34.62 à 36%; Il est donc même possible que les plus hauts salaires paient plus d’impôts, cela reste à étudier. Vers 120 KE en tout cas les barèmes sont quasiment équivalents.
Voir ci dessous le graphique du gain par le nouveau barème, en fonction du revenu :
reforme-impot-2005
Limites de la méthode: en dessous de 16 000 euros environ, des aides au bas salaires sont accordés, ne les connaissant pas dans le nouveau barème, il n’est pas possible de fournir des chiffres exacts sur cette plage. De toute façon, le paiement de l’impôt commence pour un revenu d’environ 13 KE.
D’autre part, au dessus de environ 130KE, certains abattements ne s’appliquaient plus. Ne connaissant pas les nouvelles règles à ce sujet, on ne peut étudier les salaires très élevés.
En fichiers joints, voici le fichier Excel avec les sources pour calculer ces impôts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *