(123) 456-7890 info@yourdomain.com

Vol vers New York pas cher

Vous êtes radin (puisque vous avez atterri sur ce site) et vous souhaitez trouver un vol pas trop cher de Paris vers New York? Vous devez déjà savoir que la visite de Central Park ou de Brooklyn ne vous sera pas rendue possible par une compagnie low cost : aucune ne fait de vol transatlantique, pour le moment, entre l’Europe et l’Amérique du nord. En même temps, la recette à la Ryanair serait difficilement applicable : un Beauvais – Albany (par exemple) sans manger le moindre bout de pain (gratuit), n’est pas aussi acceptable qu’un Beauvais – Dublin…

Pour trouver un tarif au plus bas et défiant la concurrence, il y a cependant plusieurs ficelles que nous allons vous révéler. En jouant sur les compagnies aériennes, les sites, les aéroports de départ et d’arrivée… il est possible de faire baisser la note

Utiliser internet à fond

Premier conseil même s’il est évident : ne pas acheter vos billets en agence de voyage, mais uniquement via internet. Et encore. Au lieu de parcourir des dizaines de sites, privilégiez les comparateurs de qualité. Notre préféré est Kayak (qui a racheté Lilligo). Évitez Vol24 qui malgré la pub de Guy Roux, est mauvais. Même Kayak ne sait pas tout : il vous manquera certaines compagnies low cost ou des vols affrétés. Heureusement, pour New York, ce n’est pas grave.

Aussi, pour compléter, la bonne idée est de « diviser » votre vol

 

La division de vol

Oui, pour payer pas cher, il faut accepter de rester plus longtemps en transit. C’est bizarre : on vous fait un rabais parce que vous occupez deux avions au lieu d’un. Oui, mais vous acceptez des horaires contraignants, ou des détours, sur des vols relativement vides.

Alors, pour cela, il faut « provoquer » la division. L’idée est d’abord de chercher une ville de départ « alternative » vers New York : Genève, Amsterdam, Londres, Francfort, Munich.. selon l’endroit où vous habitez, cela peut ne peut pas être plus long d’aller là bas qu’à Paris. Ces villes étrangères ont fréquemment des prix plus bas ou des promotions, alors qu’en France, où Air France verrouille pas mal le marché, c’est plus rare.

Ensuite, il faudra trouver un vol low cost ralliant cette ville, voire un TGV. En faisant le total, et sans oublier les prix de parking ou d’hôtel des différentes combinaisons, vous pouvez faire une bonne affaire.

Cette astuce peut aussi fonctionner pour l’aéroport d’arrivée : si vous prévoyez un road trip ou que quelques heures de conduite ne vous font pas peur, une arrivée à Philadelphie ou à Boston peuvent faire l’affaire !

Variez les dates

Les comparateurs de prix permettent (parfois après login uniquement) de chercher des vols à +- 3 jours sur les dates de départ et d’arrivée. Bien sur pour un vol sur un weekend, vous pouvez vous retrouver avec 1j ou 6j sur place, ce qui n’est pas le but. Mais bon, vous ne partez pas à NYC juste pour un weekend?

Pourquoi une semaine de variation ? Parce que les compagnies aériennes ont des tarifs qui varient souvent en fonction du jour de la semaine, se recopiant en bonne partie de semaine en semaine. A cause des habitudes voyageurs professionnels et des particuliers, les mardis et mercredis ont les tarifs les plus bas. Cela a été prouvé par des études exhaustives portant sur des bases de données de millions de tarifs.

S’y prendre à l’avance

Également, les historiques de prix montrent qu’entre 2 et 3 mois d’avance, les prix sont optimaux. Mais parfois plus en avance sur certains trajets, à condition d’être « totalement flexible » sur les dates, par exemple partir en octobre au lieu de l’été. Car évidemment les prix sont plus élevés lors des ponts et des fêtes, essayez de les éviter.

En dernière minute, les prix montent. Le concept de « lastminute » ne marche que sur des vols bizarres, des pays ayant subi des attentats, ou des destinations passées de mode. Sur des vols « classiques » comme un Paris-New York, n’espérez pas ce genre de promotion. Et trop à l’avance, les compagnies ont peu de raisons de faire des promotions. Il faut donc acheter dans le « juste milieu de l’avance »

Le Low cost

Les principales compagnies low cost pour vos départ depuis une autre ville européenne sont Ryanair, Easyjet et Transavia, Air Berlin, Germanwings, Vueling. Mais selon votre ville de résidence, cela peut changer : chaque compagnie a ses villes privilégiées.

Les trucs d’expert

Pour finir, des astuces peu connues :

  •  Attention aux sites internet et compagnies low-cost qui attirent avec des prix bidons. Ryanair est notamment spécialiste, avec sa fameuse « taxe » sur le paiement par carte bancaire Visa ou Mastercard. Pour les sites internet un peu bizarre, il s’agit de « frais de dossier » qui apparaissent au dernier moment
  • Attention aux assurances cochée par défaut : c’est maintenant interdit par la loi pour les sites Français. Certains sites étrangers n’appliquent pas cette loi (bien qu’ils soient traduits en Français) : il faut bien décocher les cases.
  • Traditionnellement, pour aller au nord-est des USA et au Canada, les compagnies polaires sont bien placées : passer par l’Islande, la Suède, la Norvège.. peut vous donner de bons tarifs.
  • Les sites étrangers (version US de Expedia par exemple) ont des tarifs différents pour certaines compagnies, parfois du fait de négociations faites avant une modification d’un taux de change de monnaies, ou d’achats groupés
  • Si vous prévoyez des hôtels ou locations de voitures, là encore des grands sites comme Expedia proposent des « packs » de réduction
  • Des sites proposent en mettre en compétition des « experts » de la recherche de prix de vols. Vous soumettez votre itinéraire sur https://www.darjeelin.fr/ et ils cherchent. En gros, s’ils trouvent une billet  moins cher et que vous l’acceptez, vous leur payez 10% de l’argent économisé. Ça ne peut valoir le coup que sur des destinations avec pas mal d’escales.

 

Bon voyage !

 

One thought on “Vol vers New York pas cher”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *