Bitcoin local : attention danger

Je suis un  taiwanais expatrié, et je veux envoyer de l’argent à mes parents, rapidement et sans frais. Ma méthode habituelle : utiliser le bitcoin, même si je n’en suis pas fan et n’en garde jamais.

  1. J’achète des bitcoins sur internet
  2. Je les transfère sur localbitcoin.com, et les vend à un utilisateur de mon pays de naissance (Taïwan)
  3. Le Taïwanais pour cela me fait un virement en dollars Taïwanais.. Le tour est joué, l’argent est rapatrié

Une idée me vient.. Pourquoi ne pas acheter mes bitcoins directement sur localbitcoin.com, dans mon pays de résidence, puis les revendre. Mais il y a très peu de Taïwanais sur ce site.

Les autres options « faciles » pour moi (ne nécessitant pas de compte) ne sont pas bonnes : un site comme bitoex à un spread horrible, 5.5%

Quand à Facebook, je n’ai plus de compte. J’ai essayé de me créer un compte pour cela, mais les vendeurs trouvent ça louche, ce compte sans amis. Du coup je me dis : je vais proposer de prendre tous les risques : j’enverrai l’argent fiat à mon vendeur de bitcoin, et il pourra m’envoyer les bitcoins après. Risqué pour pour moi, mais pas pour l’acheteur. Génial !

À ma grande surprise, les participants du forum me suspectent de fraude. Quoi, moi, alors que je prends tous les risques ?

Et voilà l’histoire que j’apprends, qui est arrivée dans ce groupe.

Histoire d’une arnaque

Un arnaqueur nommé Norbert approche Vincent, qui est un vendeur. Il lui dit : OK j’ai confiance en vous, je prends tous les risques, je vous donne l’argent en premier, et ensuite vous me donnerez les bitcoins. Vincent, rassuré, est d’accord.

Ensuite Norbert approche un acheteur nommé Arthur. Il lui dit qu’il est vendeur : envoyez-moi de l’argent, et je vous enverrai mes bitcoins. Ensuite, il donne à Arthur le RIB de Vincent.

Arthur envoie l’argent à Vincent. Une fois que Vincent confirme à Norbert avoir bien reçu l’argent, Norbert dit à Vincent d’envoyer les bitcoins. Mais bien sûr il donne son adresse de bitcoins, et pas celle d’Arthur.

A la fin de la partie, Vincent a de l’argent, Norbert a les bitcoins, et Arthur n’a rien du tout. Il va accuser Vincent de l’avoir volé, mais c’est trop tard.
Petite note de Rentables.fr :

Cette histoire n’est possible que parce que Arthur a accepté d’envoyer l’argent en premier. Cela veut dire qu’en tant qu’acheteur de bitcoins, on est un peu coincé : un tiers de confiance s’avère nécessaire. Si Arthur pouvait s’assurer que la personne avec qui il correspond, est bien Vincent le propriétaire du compte, et non un tiers, la transaction serait alors moins risquée : il pourrait payer par PayPal, et se faire rembourser si Vincent ne donne pas de bitcoins. Bon, ça reste compliqué, car PayPal protège trop les acheteurs. Et la « preuve de compte » n’existe pas, à moins de demander une vidéo de la personne, en live, devant son écran de compte bancaire ouvert… (une video non live pourrait être récupérée par Norbert et n’apporte donc pas de sûreté)

Voilà pourquoi cette monnaie, censée décentraliser, pose un gros problème de confiance pour s’échanger avec de l’argent fiat.
Notons aussi que dans cette histoire, il n’y aurait aucun problème si le père du Taïwanais avait un compte en bitcoin (vrai compte avec clé privée) et le fils aussi. Le fils achèterait des bitcoins sur Kraken, les transférerait sur le wallet de son père. Celui-ci rapatrierait l’argent sur une bourse de bitcoins Taïwanaise, et sortirait l’argent en dollars Taïwanais. Aucun risque. 

Ce scénario idyllique ne marche que dans les pays sans contrôle de capitaux. Malheureusement de nombreux pays interdisent aux bourses de bitcoin d’encaisser des cryptomonnaies « entrantes ». C’est par exemple le cas en Thaïlande.

Dans ces cas là, ce sont les « lessiveuses à billet » de type mafia russe (AdvCash, et autres « exchanger ») qui peuvent résoudre le problème, mais cela empile des frais.

Ou encore: avoir un compte chez une « cryptobanque » comme Wirex, TenX, MCO,.. Charger le compte en bitcoins et ressortir en monnaie locale (avec frais..) grâce à la carte mastercard, qu’on aura pris soin de donner au père. Hélas, beaucoup de cryptobanques ont fermé : mistertango,.. 

Le monde 100% crypto sera simple, mais la coexistence avec les monnaies fiat est compliquée.. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *