Ouvrir un compte en banque en Arménie

Le monde des comptes bancaires évolue très vite. Il y a 20 ans, le nec plus ultra était d’avoir un compte en Suisse. Puis il y a eu les pays des caraïbes : Panama, Bahamas, ..

Désormais, avec les accords AEOI (échanges automatiques d’informations bancaires) entre une centaine de pays d’Europe, de l’OCDE et du reste du monde, il est hors de question de posséder des comptes non déclarés en Suisse ou dans ces « pays AEOI » : un reporting automatique vers le fisc du pays du propriétaire du compte est mis en place à partir de 2017 ou 2018 selon les pays.

Avoir des comptes dans des pays hors AEOI permet plus de liberté (attention, nous ne vous conseillons pas de tenter l’évasion fiscale !); les taux d’intérêts y sont plus élevés, les opportunités de faire de bons investissements sont également plus fréquentes que dans des pays développés. Trois pays du Caucase attirent désormais les regards des investisseurs occidentaux : l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie.

Pourquoi ? Parce qu’ils permettent facilement d’ouvrir des comptes offshores, sans trop de paperasserie, sans forcément vous rendre dans le pays. Les banques là bas ont certes des système d’information inégaux. Mais elles aiment l’argent des étrangers.

Grâce à leur croissance élevée, elles peuvent se permettre de verser des taux d’intérêts beaucoup plus élevés, même sur l’euro (3 à 4% sur des comptes à terme). Les taux en monnaie locale eux peuvent atteindre 10% par an ou plus ! A condition de croire dans cette monnaie, c’est un joli rendement.

Quelle banque Arménienne ?

Deux banques sortent du lot dans les discussions des experts :

  • La ArmSwissBank : elle indique même un guide d’ouverture de compte en Arménie. Une copie notariée de passeport est demandée, mais l’ouverture est possible sans se déplacer là-bas.
  • La AmeriaBank : elle propose carrément une procédure d’ouverture de compte à distance ; là les échanges se feront par email et Skype (sans notaire à priori) ; mais le compte ne sera actif qu’après un virement depuis un autre compte en banque vous appartenant : attention à bien choisir le compte que vous allez lier.

Ces banques proposent des services au niveau des banques européennes : carte bancaire; consultation des comptes en ligne. Transferts internationaux. Le souci est que ces comptes ne sont pas SEPA : les virements sont donc hors espace européen et non gratuits.

Quel usage ?

Les comptes offshores sont utiles pour monter un business à l’étranger et devenir un « digital nomade » : si vous vendez par exemple du conseil en stratégie, en informatique, des publicités, .. depuis l’Arménie, vous allez réduire vos taxes. Cela peut aussi servir de compte secondaire pour recevoir vos bénéfices de placements en bitcoin ou autre cryptomonnaies, vers un compte en USD dollar.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *