Peut-on améliorer les prévisions d’Isiotrade à l’aide de la méthode Piotroski ?

En cherchant des conseils sur l’investissement automatique, nous sommes tombés sur le site suivant :

www.isiotrade.fr

previsions_boursieres.jpg

Contrairement aux charlatans, ce site affiche clairement les performances passées. Il est donc possible de juger sur pièces si l’abonnement mensuel de 10 euros vaut le coup.

Deux remarques d’abord sur leurs résultats

  • Attention, le chiffre de succès a l’air très élevé. Il est correct. Mais il ne faut pas oublier que si 0 à 2% seulement des prévisions en cours sont en baisse de +de 10%, c’est que les prévisions en baisse sont coupées rapidement, tandis que celles en gain courent…. le ratio pertinent est donc sur les prévisions « vendues » et non celles en cours.
  • Grosso modo, on peut calculer un gain moyen d’environ 5% par prévision, une prévision durant environ 3 mois en moyenne. En suivant les conseils d’Isiotrade, et hors frais, on peut atteindre d’après mes calculs du 19% annuel (sur 2010). A comparer avec la légère baisse du CAC, c’est intéressant !

Ensuite, l’idée a été de mouliner toutes les bonnes performances (plus de +10%, ce sont les seules publiques) de Isiotrade, et les comparer avec la note Piotroski de l’action.

(biais : nous avons pris la note de décembre 2010, par définition inconnue au moment de la prévision….)

 

Sans plus attendre, voici les résultats

– Sur les prévisions à la baisse, la note est mauvaise : 3.81 ou 4.50 (baisse de +de 20, baisse de 10 à 20)

– Sur les prévisions à la hausse, la note est bonne : 5.41 pour une hausse de 10 à 20%, 5.8 au delà !

– Malheureusement, n’ayant pas la liste des prévisions ayant performé moins de 10%, elles ne sont pas évaluées.

Nous faisons un appel ici à Isiotrade si vous nous lisez : nous vous proposons de travailler ensemble pour améliorer votre algorithme en y incorporant cette notion de note Piotroski.

 

Si on prend à l’envers (par note)

– les notes extrêmes (moins de 3, 7.5 et +) ont les meilleures performances.(environ 4% de plus)

 

Par P/B

– les P/B les plus extrêmes (négatif ou >4) obtiennent les meilleures perfs. 13% de plus, mais l’échantillon est petit.

– Il n’y a pas d’autre corrélation entre le P/B et la performance. Notamment, les actions pour lesquelles il est <0.8 (une des règles de notre investissement) n’ont pas une meilleure performance

 

Conclusion

Coupler la méthode Isiotrade (basée à priori principalement sur l’analyse technique) et celle de Piotroski, peut donner de bons résultats. Il est efficace de ne garder, dans les prévisions d’Isiotrade, que celles ou la note est extrême (suivant le sens de la prévision), ou celles dans lesquelles le P/B est extrême.

 

Par contre, essayer de filtrer les « actions Piotroski » selon qu’elles ont une prévision Isiotrade ou pas, ne semble pas efficace. En effet, le ratio P/B n’influe pas sur la performance. Pour s’en assurer, il faudrait la liste complète des prévisions Isiotrade sur 2010. Cela confirme notre idée que les actions Piotroski sont peu prévisibles, et doivent être gardées assez longtemps (3 mois minimum)

On notera cependant que plusieurs actions Piotroski figurent dans les prévisions Isiotrade 2010 : Securidev, Peugeot, Renault, Lacroix, Rougier, Delfingen, Orco. D’autres y figurent .. mais à la baisse, comme Partouche ou PCAS !

 

Si certains le désirent, nous avons le fichier Excel avec tous les détails des calculs.

 

Base de l’échantillon : 288 prévisions Isiotrade de 2010. Certaines étaient encore en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *