Retirer de l’argent en voyage à l’étranger

Partir à l’étranger pour une longue durée occasionne de grosses dépenses : avion, location de voiture, hôtels, restaurants, sorties, carburant. Malheureusement, beaucoup de personnes ne savent quels sont tous les frais qu’ils payent, ou bien restent attachés à des systèmes antiques comme les traveller’s chèques.

Voyons quelles sont les différentes alternatives pour soit payer à l’étranger, soit avoir du liquide.

Payer ou retirer ?

Avec certaines banques, les paiements en carte bancaire coûtent plus de frais que les retraits, ou bien à l’inverse des frais fixes s’appliquent aux retraits, les rendant trop cher pour de petits montants. Il faut donc toujours calculer.

Dans certains pays d’Afrique ou d’Asie, il est difficile de payer les commerçants par carte. Dans ces cas là, il est alors obligatoire de retirer de l’argent périodiquement, pour couvrir vos dépenses jusqu’à la prochaine ville ayant un distributeur. Dans les autres cas, le paiement par carte est préférable : il évite de se balader avec du cash, proie pour les voleurs. Et les frais sont en général comparables


Quel moyen de sortie d’argent ?

La distinction entre retrait et paiement est valable avec une carte bancaire. Les chèques ne marchent pas à l’étranger. Il reste donc deux autres solutions :

  • Le bureau de change
  • Le traveller’s chèque

Les cartes bancaires ont des frais de 2% hors de la zone euro avec une banque en ligne (ING Direct, Boursorama), souvent 3% avec une banque « brique et mortier ». A cela s’ajoute parfois avec les mauvaises banques, des frais fixes de 3 euros environ (frais no 4 plus bas). Un très bon comparatif vous permet de choisir la meilleure carte bancaire pour l’étranger

Bureau de change

Pour approvisionner son compte à un bureau de change, il faut soit y apporter du liquide, soit une carte bancaire. Or vous devrez savoir que les frais réels à l’étranger sont la somme de 4 frais :

  • 1: Des frais de retrait, appliqués sur certains automates lorsqu’ils sont géré par un magasin par exemple, et non affilié à une banque. Ces automates sont à éviter, aux USA ils se trouvent souvent dans des épiceries et des dépanneurs (« convenience stores« ). Ces frais concernent uniquement les CB
  • 2: Des frais de change appliqués par le réseau Visa : ils sont quasi nuls (car lié au taux officiel du FOREX) et inévitables
  • 3: Des frais de change appliqués par la banque : la banque parfois se base sur un faux taux de change différent de celui du forex. C’est par exemple le cas lorsque vous faites un change à un guichet bancaire
  • 4: Des frais non dépendant du taux, parfois appliqués en fixe indépendamment du montant total.

Au bureau de change, vous payerez les frais no 3 et 4. À un guichet de banque aussi. En moyenne des frais atteindront 4% au bureau et 5% au guichet.

Méfiez-vous des banques qui vous annoncent des frais nuls sur le change : ils parlent alors uniquement du frais no 4, oubliant de vous parler du frais no 3 qui atteint facilement 3% à lui seul. Typiquement, alors que le taux euro/dollar est à 1,30 sur le marché Forex, ils vont vous donner 1,26 dollar par euro, ou 0,75 euro par dollar.

200euros

Travellers’s chèques

Avec les TC, vous payerez très souvent deux fois, sauf dans des cas très précis, par exemple une banque de type BNP ayant une filiale aux USA. Vous devrez payer souvent 2% lors de la création du TC (frais no4), puis re payerez des frais no 3 ou 4 lors de la conversion du TC en monnaie locale (dollar, Yen ou autre). Le total sera là encore de 4 à 5%.

De plus, American Express a arrêté de vendre des TC en France depuis juillet 2013, et Travelex ne propose plus que des TC « virtuels » car il s’agit d’une carte mastercard prépayée.. remplie par le moyen de son choix (cash, CB, etc..) et avec des frais no 3 de 4,7% ! (1,2877 usd pour un euro au lieu d’un taux forex de 1,3520, au 29 septembre 2013). Pas pratiques ou chers, dans tous les cas les TC sont à éviter

Vive les cartes bancaires

En résumé, pour payer moins de frais :

  • Choisissez une banque en ligne ayant peu de frais, ou éventuellement une offre de plafonnement mensuel forfaitaire de frais, comme ce que fait la Société Générale avec son offre spéciale expatriés.
  • Faites augmenter votre plafond de paiement et retrait à l’étranger, certaines banques sont très radines, rien de plus rageant qu’une carte bloquée et un compte bancaire plein…
  • Payez au maximum par carte bancaire si vous n’avez pas de frais fixes, sinon faites des retraits d’un montant de 100 euros à la fois minimum pour réduire l’impact des frais fixes.

http://leblogdupouvoirdachat.blogspot.fr/2009/07/bureau-de-change-meilleur-taux.html – cet article dit des conneries en disant d’aller en bureau de change. C’est beaucoup mieux d’utiliser sa CB car on a moins de frais, et on bénéficie du taux exact du marché forex, et non d’un taux « arnaque » du bureau de change. Pour s’en convaincre, il suffit de constater que dans la plupart de ces bureaux, les taux à l’achat ou à la vente d’une paire de monnaies sont très différents. Exemple : 1,35 à l’achat, 1,25 à la vente.. parce que le taux réel forex est de 1,30 et que le bureau de change vous arnaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *