Essai de la bourse Cryptobuyer

La bourse cryptobuyer.io est basée au Venezuela. Dans un contexte où de nombreuses bourses sont dangereuses, nous avons voulu vérifier ce qui est offert aux résidents de pays en difficultés financières. Compte tenu de l’inflation galopante dans de la pays, et des restrictions sur les mouvements de capitaux, le bitcoin est une solution intéressante pour ce pays.

Test de Cryptobuyer

Nous avons donc ouvert un compte. Contrairement à ce qu’on pourrait lire à droite ou à gauche, le site Cryptobuyer permet à des étrangers, et à des non résidents au Venezuela, de s’inscrire.

Les fonctionnalités sont restreintes pour les utilisateurs non vérifiés, mais il est tout de même possible de naviguer. Le site n’est pas une bourse:  c’est en fait simplement un intermédiaire avec un wallet en monnaie locale (bolivar). Le site permet d’acheter et de vendre uniquement deux cryptos : Bitcoin (BTC) et Dash.

On peut charger son wallet à priori uniquement depuis une banque locale (cela reste à vérifier). C’est donc un usage qui ressemble à celui de la banque « Revolut » en France :

  1. On lie son compte Cryptobuyer à une banque
  2. On charge le compte en banque via virement, cet argent est automatiquement converti en Dash ou en Bitcoin, et envoyé vers une adresse de wallet qu’il faut avoir créé auparavant : en effet ces adresses doivent être personnelles, les e-pièces ne sont pas gardées sur le site.
  3. Ensuite on peut faire des allers retours entre son le site et cette adresse personnelle. Les prix sont fixés par le site (cf. plus bas=

Des prix.. chers

Comme résumé plus haut, Cryptobuyer n’est pas une bourse : il n’y a pas de mise en relation d’acheteurs et de vendeurs qui fixeraient librement leur prix.

Cryptobuyer est un intermédiaire : c’est bien pratique dans des pays où les banques « connaissent » les RIB / IBAN des bourses et interdisent les virements (mais ils pourraient tout autant interdire l’IBAN de Cryptobuyer me dire-vous ? C’est vrai). Cryptobuyer va donc acheter, lui, des bitcoins sur une vraie bourse (de type Gemini ou Coinbase par exemple), en USD ou en Euros. Il encaisse les Bolivars de l’acheteur, et en échange lui transfère une partie de son portefeuille vers un wallet.

L’opération est intéressante pour des gens dont les cartes bancaires ou les comptes bancaires sont refusés par des plateformes de bourse « standard » : ce qui est fréquemment avec les pays bannis par les états-Unis : Iran, Syrie, Corée du Nord,.. Venezuela ! sont les plus connus. Pour des européens, qui pour l’instant ont la liberté d’acheter sur les plateformes « standard », il n’ y a pas d’intérêt. Pour le moment : cela pourrait changer un jour, les gouvernement pourraient décider d’interdire les bourses de cryptomonnaies.

Les frais, comme dans tout pays avec une monnaie instable, sont énormes.

Pour un Bitcoin valant 16396 dollars (cours BITFINEX), Cryptobuyer.io propose de les acheter à environ 17 400$ et des les vendre vers 13 400$. Cela fait de l’ordre 23% de frais sur un aller retour : il faut atteindre de sacrés plus-values avant de vendre.. ou une dévaluation de la monnaie 🙂

Les bolivars détenus dans le wallet peuvent aussi être échangés contre des cartes cadeaux Amazon US de valeur 25 à 400 USD. Elles sont valables uniquement sur le site US et la aussi le taux est est très défavorable au vendeur :

Nota: ce n’est pas clair s’ils limitent l’achat de carte Amazon au Wallet bitcoin qui a fait des achats, ou si n’importe quel wallet peut acheter. De toute façon, le site e-gifter à des tarifs beaucoup plus intéressants.

En conclusion, Cryptobuyer est un site fait pour les résidents de pays qui bloquent les achats de crpytomonnaies.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *